20/6/2010

Trek en Bavière : Maximilansweg - Prälatenweg

Classé dans: — site admin @ 5:23 pm

Un trek en bavière !
Effectuer une randonnée pédestre en Bavière ; c’était un ancien projet qui s’est concrétisé en cette année 2010 !
Aller à la rencontre de l’image que l’on se fait de cette région allemande. C’est ce que j’ai pu vivre tout au cours du périple.
Durant cette randonnée, j’ai vu des paysages, des maisons à l’identique des cartes postales. J’ai rencontré des gens fort sympathiques et accueillants. J’ai ressenti des impressions comme je les avais imaginées !
Bref, j’étais en Bavière !
Marcher sur le « Maximilansweg » puis sur le « Prälatenweg », c’est l’itinéraire qui a été réalisé au cours de ces 11 jours de marche, sans portage.

Voir le site de cette randonnée en Bavière sur le Maximilansweg - Prälatenweg.

5/5/2010

Via Lusitania

Classé dans: — site admin @ 5:20 pm

Atteindre le « capo Fisterra » en Galice ou le cap Finisterre depuis Santiago, c’est un objectif qui avait été formulé il y a plus de 10 ans. Arriver au capo Fisterra en l’an 2000, avec tout le symbolisme qui s’y attache en rapport avec l’an 1000 ; la fin du monde connu.
Ce but a été enfin atteint en 2010. Quant au continent américain, découvert entre temps, il me reste à le connaître.
Pour allonger le trek avant Santiago, c’est la Via Lusitania qui permettait, entre autre, de réaliser cet objectif.
Grande satisfaction, il a fait un temps très agréable pour la marche ; le parapluie n’a été sorti que pendant une heure trente environ tout au cours de ces 28 jours de marche.
Autre ravissement, les différentes rencontres vécues sur les 5 dernières étapes avant Santiago. C’est la première fois que je vivais ce genre d’expérience du chemin de Saint-Jacques de Compostelle ; retrouver chaque soir des marcheurs quittés le matin même.

faro de Fisterra

Hormis les deux points positifs, le temps et les rencontres, je garde un mauvais souvenir de l’environnement de la Via Lusitania. Trop de routes asphaltées. Trop de traversées de zone urbanisée. Villes d’étape présentant peu d’intérêt. Bref, plus de 500 kilomètres sur plus de 650 km sans grand attrait !

Voir le site de la Via Lusitania.

19/10/2009

GR 34 Le Golfe du Morbihan

Classé dans: — site admin @ 5:17 pm

Le golfe du Morbihan !
Cette randonnée pédestre qui a été effectuée la première quinzaine d’octobre, sous un très beau soleil, permet de marcher près de l’eau. Le parcours du GR 34 est très agréable et les paysages qu’il fait découvrir, sont admirables.

Le tracé essaie dans la mesure du possible d’utiliser les vieux chemins ombragés par des arbres magnifiques quand il n’emprunte pas le chemin côtier.
Avantage inouï, il n’y avait quasiment personne sur ce parcours.
C’est un parcours facile, sans difficulté, qui peut-être recommandé aux personnes qui souhaiteraient s’initier au trek sur plusieurs jours.
Conseil : pour choisir la meilleure date afin de profiter du plus beau spectacle du golfe, il faut s’arranger pour que la mer soit haute vers 11 heures lors de l’étape de Sarzeau.
Quant à la dégustation d’huitres, il y a peu de boutique ouverte en dehors de la période touristique.

29/5/2009

GR 9 Le Vercors

Classé dans: — site admin @ 5:15 pm

Le Vercors !
C’est un vieux rêve qui s’est enfin concrétisé au printemps 2009. Je n’avais, en tête, aucune image particulière des paysages que je pourrai rencontrer.
La surprise a été réelle. La hauteur des falaises, l’inaccessibilité de certains endroits m’ont fortement impressionnées.

Sur le plateau, la randonnée est facile ; même en étant encombré avec un sac à dos lourdement chargé !
Le temps a été très clément lors de ce séjour. Un seul jour de pluie ! C’est aussi une des raisons qui ont rendu cette promenade fort agréable.
Attention : quelques descentes peuvent être dangereuses, par temps de pluie, lorsque l’on porte un gros sac à dos.

Pour voir le récit de cette randonnée GR 9 Le Vercors.

30/4/2009

E4 de Tarifa à Carzola

Classé dans: — site admin @ 5:09 pm

Le chemin de randonnée E4 a pour origine Tarifa et se termine en Crète ; soit plus de 4 000 kms au travers de l’Europe. En Espagne, ce chemin est également référencé sous le nom de GR 7.

En principe, le balisage consiste en des marques blanches et rouges. Mais dans la réalité, celui n’existe quasiment plus.
Ce premier tronçon de 800 kms, facile au niveau du parcours, a été rendu très pénible du fait de l’absence du balisage. D’autre part, la documentation est plus que sommaire.

Pour voir le site de ce trek E4 Tarifa à Carzola

23/10/2008

GR R2 Traversée de l’Ile de la Réunion

Classé dans: — site admin @ 5:07 pm

Ce trek à l’île de la Réunion a été effectué dans la première quinzaine d’octobre 2008. Il a consisté à traverser l’île depuis St-Denis jusqu’à Basse-Vallée.
C’est un trek qu’il faut avoir effectué pour la beauté de ses paysages et de sa flore diversifiée. Mais il n’est pas permis à tout le monde de suivre le GR R2 Réunion, itinéraire qui traverse l’île de la Réunion, car il est très sportif !.

flore île de la réunion
Fougères géantes et l’océan indien

Outre une bonne condition physique, il ne faut pas avoir le vertige car certains passages sont très « délicats» !
Néanmoins, sachez que vous souffrirez des jambes, et plus particulièrement des cuisses, au cours des 4 premiers jours, si vous effectuez le trajet en partant de La Providence. Vous peinerez dans les descentes, par contre vous souhaiterez avoir des montées qui vous sembleront très faciles !

Pensez à vous munir d’une casquette avec une protection arrière car le soleil est très mordant.
Sachez que des bâtons vous faciliteront la marche, mais ils ne vous dispenseront pas d’avoir mal aux cuisses.

Respectez bien toutes les autres consignes habituelles que connaissent tous les marcheurs avertis !
Les chemins sont, pour la plupart, entretenus par l’O.N.F. (Office National des Forêts). Vous devez respecter les consignes affichées à propos des sentiers.

Voir le site de cette randonnée GR R2 Traversée de l’Ile de la Réunion.

23/5/2008

Grand Tour de l’Aubrac

Classé dans: — site admin @ 7:03 pm

Cette randonnée, le Tour des Monts d’Aubrac, était inscrite à notre carnet depuis un certain temps car elle fait partie de ces marches ayant une grande renommée.

Parcourir l’Aubrac au printemps permet d’assister au réveil de la nature. C’est une randonnée de 11 jours pour 205 km environ que nous avons effectuée et qui nous a permis d’arpenter les bordures extrêmes de l’Aubrac. Le parcours ne présente aucune difficulté particulière. Il peut servir d’initiation pour celles et ceux qui débutent dans la pratique de la marche itinérante, sac au dos.

L’Aubrac est une immense prairie naturelle. A l’époque où nous avons effectué ce trek le plateau était quasiment désert. Les troupeaux ne parcouraient pas encore la lande ; la transhumance s’effectuant à la fin du mois de mai.

Tout au cours de ces journées passées dans l’Aubrac, l’accueil a été très sympathique et les gens se sont montrés très serviables et attentionnés. Encore merci à toutes celles et à tous ceux qui ont rendu ce séjour fort agréable et qui ont su nous montrer la richesse de leur contrée.

Accéder au site du Grand Tour de l’Aubrac.

12/5/2008

Le Chemin du Levant

Classé dans: — site admin @ 4:54 pm

Où effectuer un long trek en Europe vers la fin mars ? Les réponses sont nombreuses, mais je disposais de peu de temps pour préparer cette randonnée pédestre de plusieurs semaines. Ce sont des chemins parfaitement identifiés qui se présentent comme la solution la plus aisée à mettre en œuvre.
Soit les chemins de grande randonnées. Soit les chemins de pèlerinage. En Espagne ou en Italie.
Je choisis un des chemins de Saint Jacques de Compostelle car la documentation sur internet est abondante. C’est le « Camino Levante » qui retient mon attention car il traverse l’Espagne d’est en ouest. C’est un très ancien itinéraire qu’une association de Valencia essaie de promouvoir.
Hors le site internet http://www.mundicamino.com/ qui informe sur tous les chemins de pèlerinage espagnols, je ne trouve pas d’autres informations sur le trajet que j’ai choisi.
J’apprends néanmoins que c’est un itinéraire très peu fréquenté, qu’il y a peu d’hébergement en gîte, que le balisage n’est pas parfait et qu’il faut disposer d’un bon sens de l’orientation. C’est donc un peu d’aventure qui se profile à l’horizon.

Pour connaître le Chemin du Levant.

27/6/2007

GR 53 - GR 5

Classé dans: — site admin @ 4:51 pm

Parcourir le tronçon vosgien du GR 5 était une ballade inscrite depuis un certain sur nos tablettes des randonnées pédestres.

Un grand parcours !

Un beau parcours !

Partir de Wissembourg, un des bouts de la France, pour aller jusqu’au Ballon d’Alsace dans un premier temps. Peut-être, ensuite, continuer jusqu’à Nice par le Jura et les Alpes.
Partir en juin, au moment où la nature est la plus jolie avec ses nombreuses fleurs et toutes ses agréables senteurs.

Un immense plaisir à vivre intensément.

Voir le site de ce trek sur le GR 53 et le GR 5.

5/5/2007

Randonnée en Toscane

Classé dans: — site admin @ 2:44 pm

Depuis plus de 6 ans, nous souhaitions marcher en Toscane.

Après de longues et difficiles recherches, l’an dernier nous avons trouvé un organisme qui nous offrait un parcours sur mesure, à des prix abordables pour la Toscane.

Ainsi, nous venons de rentrer de cette escapade toscane de 10 jours. Un vrai et réel bonheur que ce séjour dans cette région paradisiaque !

Pour plus d’informations sur ce trek inoubliable.

10/10/2006

Via de la Plata

Classé dans: — site admin @ 4:38 pm

Ce carnet de route narre par l’écrit et la photographie une randonnée pédestre effectuée en Espagne du samedi 26 août 2006 au 7 octobre 2006 entre les villes de Séville et Saint Jacques de Compostelle.
Ce carnet ne prétend pas à l’objectivité et reflète le vécu d’un mécréant et d’une pèlerine.

L’itinéraire parcouru correspond à une grande partie de la Via Plata et à la totalité de la Via Sanabrés qui sont regroupées sous le nom de Camino Mozárabe de Santiago.

La Via de la Plata ou Voie d’Argent est, de tout temps, un grand axe de communication entre le sud et le nord de l’Espagne. Les spécialistes ne sont pas d’accord sur l’étymologie et l’origine de Via Plata.
La Via Plata historiquement commence à Mérida pour se terminer en Cantabrie.
Important axe de communication, la Via Plata permet de rencontrer les cultures celtes, romaines, wisigothes, maures et catholiques.
La Voie Sanabrés commence à Zamora pour rejoindre Saint Jacques de Compostelle en passant par Orense (Ourense).

L’itinéraire entre Séville et Saint Jacques de Compostelle, d’une longueur de 1 000 kilomètres, est d’un très grand intérêt touristique au plan culturel et paysager.
On peut subdiviser ce trek en 2 parties qui se différencient au plan du climat, des paysages, des modes de vie, etc…
- L’Andalucía, l’Extremadura et la Castilla y León (Andalousie, Estrémadure et Castille et León),
- Galicia (La Galice).
Ce très beau parcours peut s’effectuer en 34 étapes (de Séville à Saint Jacques de Compostelle). Nous avons effectué le trajet en 40 étapes et 3 jours sans marche. Cela nous a permis de consacrer du temps à visiter les patrimoines historiques rencontrés en cours de chemin.

Pour accéder au site Via de la Plata

18/5/2006

Puy-L’Evêque – Luzech

Classé dans: — site admin @ 6:55 am

Le temps est couvert avec la menace de l’orage tout au long de la matinée.
De 6 participants, nous partons à 4 de Puy-L-Evêque, mais 3 abandonneront à Prayssac.

Après la montée de Prayssac et avoir longé les Dolmens, la descente est rapide sur Castelfranc.
Après avoir traversé la petite cité, le chemin est pentu. Sur la fin de la montée, il se termine par un chemin de croix dans une allée de buis zigzagante.
Sur le plateau, nous rencontrons les premières vignes d’appellation Cahors.
Avant de descendre sur Luzech, nous abordons le rebord du plateau avec une vue splendide sur la vallée du Lot. Nous traversons un oppidum gaulois.

Arrivés à midi à Luzech ; le restaurant ne sera pas à la hauteur de l’image du Quercy.

Luzech marque la fin de ce facile trek gastronomique dans le Périgord.

(photos de la balade Crédits photos : Georges)

17/5/2006

Bonaguil – Puy-L’Evêque

Classé dans: — site admin @ 6:54 am

C’est la gastronomie qui rythme notre progression en pays périgourdin. Une étape de 20 kilomètres effectuée dans la matinée afin d’arriver à l’heure pour le repas du midi.
Hors le point de vue sur la vallée du Lot avant d’arriver à Duravel, le parcours est sans difficulté majeure et sans site particulier à visiter.
Néanmoins les derniers kilomètres sont pénibles pour une partie des participants car la température est caniculaire, presque orageuse.
D’autre part, quelques-uns ont faim car le petit déjeuner du matin, pour une fois, a été frugal.

(photos de la balade Crédits photos : Georges)

16/5/2006

Lacapelle-Biron – Bonaguil

Classé dans: — site admin @ 6:53 am

Nous ne marcherons que le matin, soit un parcours de 16 kilomètres environ pour atteindre le but de la journée : le restaurant du jour.
Au cours de cette matinée, nous avons effectué une bonne action ; nous avons supprimé toutes les banderoles en plastique qui servent de repères aux quads. Ces quads, ainsi que les motos, sports dits “verts", sont les plaies des chemins de randonnée. Quand une action sera-t-elle entreprise pour leur réserver d’autres parcours particuliers ?

Après un repas périgourdin préparé par des Anglais, nous visitons les ruines du château de Bonaguil.

(photos de la balade Crédits photos : Georges)

15/5/2006

Montferrand-du-Périgord – Lacapelle-Biron

Classé dans: — site admin @ 6:52 am

C’est avec soulagement que nous quittons cet hébergement de très mauvaise qualité.
Cette étape est la plus longue de ce trek facile, nous effectuerons ce jour-là 32 kilomètres.

A Montferrand, nous admirons un magnifique hall et plus loin, dans le cimetière, nous visiterons une chapelle romane avec des fresques à l’intérieur.

Le chemin est toujours aussi aisé, et le temps très clément.

(photos de la balade Crédits photos : Georges)

L’arrêt repas est prévu à Montpazier, au restaurant situé sur la place de cette magnifique bastide.

La marche de l’après-midi est difficile car en plus de la chaleur et de l’excès de table, le rythme des pas est très rapide.

Un bref arrêt au pied du château de Biron, nous permet d’admirer cette forteresse ainsi que l’étendue du panorama circulaire qui s’offre à nos yeux ; la vue porte à plus de 30 kilomètres.

Encore quelque distance pour atteindre l’excellent gîte municipal de Lacapelle-Biron où nous nous rendrons au Monument Départemental de la Déportation.

photos de la balade Crédits photos : Georges)

14/5/2006

Lalinde – Montferrand du Périgord

Classé dans: — site admin @ 6:51 am

Départ dans le brouillard qui se lèvera vers onze heures.
C’est une étape assez longue qui sera effectuée sans trop de difficulté.

Après avoir traversé la Dordogne, une forte courte montée nous amène à la chapelle Saint Front qui a terrassé le dragon Goulobre.
La marche dans la campagne périgourdine ne présente aucune difficulté.

Arrêt à Saint-Vit-Sénier pour voir l’abbaye du 12ème siècle, église classé au patrimoine mondial et se restaurer à l’auberge villageoise proche du lieu.

L’après-midi, est assez longue car l’hébergement se situe au-delà de Montferrand au lieu-dit Le Bost. Le gîte est d’une qualité presque, sinon, mauvaise.

(photos de la balade Crédits photos : Georges)

13/5/2006

Limeuil – Lalinde

Classé dans: — site admin @ 6:49 am

Petit-déjeuner dans la salle de réception, agréable et majestueuse, du château.
Nous partons sous la pluie qui tombera durant presque trois heures.

Après-Limeuil-Haut, nous traversons Trémolat qui possède une église romane fortifiée.

Le sentier nous fait surplomber la Dordogne. Le pas est rapide car l’objectif est d’atteindre le restaurant Le Barrage situé à Mauzac.

Lalinde est une très jolie bastide du 13ème siècle.

(photos de la balade Crédits photos : Georges)

12/5/2006

Tursac – Limeuil

Classé dans: — site admin @ 6:48 am

Réveil au chant du coq qui parcourt les allées du camping de la ferme du ¨Peloux.
La pluie nous tient compagnie une bonne partie de la matinée.

Après Eyzies, nous sommes dans l’aire de l’homme de Cro-Magnon.
Plus loin, nous passons près de la grotte de Saint-Cirq.

Le repas est pris au Relais Buguois. Les habitudes de manger les « jambes pendantes », plutôt qu’allongées, nous semblent très agréables.

L’après-midi est plus clémente, le soleil nous tient compagnie pour la fin du parcours. Le chemin, en surplomb sur la Vézère, est très facile et bucolique.

Ce soir est une bonne étape, nous logeons au château de la Vitrolle.

photos de la balade Crédits photos : Georges)

11/5/2006

Montignac – Tursac

Classé dans: — site admin @ 6:47 am

Le GR 36 nous fait longer les sites préhistoriques dont celui de Lascaux.

L’objectif du midi étant un repas gastronomique, l’allure est soutenue pour arriver à une heure normale pour le déjeuner à l’auberge du Péprol, chez « Jeannine ».
Le menu consiste en un repas périgourdin classique à savoir une soupe, une tranche de foie gras de canard, un confit d’oie avec des pommes sarladaises, un assiette de fromage, un feuilleté aux pommes, café et Bergerac rouge.

L’après-midi, nous amène à réduire un peu la distance à effectuer en prenant un raccourcis car la bonne chère fatigue le randonneur !!! Et la sieste n’étant pas prévue au programme pour des raisons de temps.
Néanmoins, nous longeons quelques sites troglodytes ainsi que le fort et la cité troglodytiques de La Roque saint Christophe.

L’hébergement est prévu en mobil-home à la ferme du Pelou. C’est très confortable avec en prime le gazouillis des oiseaux, le roucoulement des pigeons et le cocorico d’un coq.
Du terrain de camping, la vue est splendide sur La Vézère.

(photos de la balade Crédits photos : Georges)

10/5/2006

Milhac-d’auberoche – Montignac

Classé dans: — site admin @ 6:46 am

C’est une longue étape qui nous attend ; 28 kilomètres environ.
Mais avec un excellent et copieux petit déjeuner, nous avons suffisamment de comburant pour effectuer le trajet sans panne !!!

Depuis le début de ce trek, les petit déjeuners sont tous savoureux et copieux.
Autre remarque, tous les gens rencontrés au long de ce trek sont très courtois et avenants. Cela nous change grandement de l’expérience Corse.

En cours de chemin, nous visitons le château de Helm.
Repas pris « Chez le Cocu » qui est un lieu dit ; repas à la rillettes d’oie.

Le chemin est toujours aussi agréable et plat. Mais de temps à autre, à des parfums sublimes de lilas, d’églantiers, etc… succèdent des odeurs d’ensilage. Nous sommes à la campagne et tout se mérite !

Montignac est un bourg médiéval avec sa boutique « d’articles de l’époque » près de la Vézère qui est une jolie rivière.

(photos de la balade Crédits photos : Georges)

9/5/2006

Périgueux – Milhac-d’auberoche

Classé dans: — site admin @ 6:44 am

On apprécie le taxi pour entrer ou sortir d’une agglomération. Quelle distance de goudron escamoté !
Il faut noter que le GR 36 comporte de très grandes portions asphaltées auxquelles nous n’étions pas habituées lors des autres treks.

Au Change qui possède une belle église romane et un excellent boulanger. Nous ravitaillons en vue du repas du midi.
Avant cette pose, nous abordons notre véritable dénivelé du fait de sa pente. Dénivelé qui n’est que d’environ 50 mètres !!!
Nous déjeunons dans un cadre sympathique et bucolique.

L’après-midi, nous pressons le pas car l’hébergement se situe dans une ferme-auberge qui élève des oies pour en faire du foie gras.

Une visite de l’exploitation et des explications expertes nous renseignent sur l’accommodation de l’oie.
L’apéritif consiste en du magret d’oie séché accompagné d’un excellent Bergerac.
Très bon pour dire simplement le ressenti.

(photos de la balade Crédits photos : Georges)

8/5/2006

Bourdeille – Périgueux

Classé dans: — site admin @ 6:43 am

Départ sous une pluie matinale qui cessera au bout d’une heure.
C’est le pays de la glycines. Elles sont exubérantes !!!

A Bussac, nous visitons l’église romane puis nous continuons par des chemins qui sont tout plats.

Le repas du midi sera pris près des ruines du Prieuré de Merlande. L’arrêt est très court car la pluie menace.

C’est très tôt dans l’après-midi que nous arrivons aux ruines de l’abbaye de Chancelade où un taxi nous mène à Périgueux.

La visite de la cité, la cathédrale Saint-Front, les ruines gallo-romaines, etc.., est accompagnée de pluies orageuses.

(photos de la balade - photos de PérigueuxCrédits photos : Georges)

7/5/2006

Paussac-Saint-Vivien – Bourdeille

Classé dans: — site admin @ 6:42 am

Troisième journée de marche. Les habitudes commencent à s’installer !!!
L’objectif du jour est de gagner Brantome pour le repas de midi qui sera pris au restaurant « Hostellerie du Périgord Vert ».

C’est plus un trek gastronomique qui s’annonce qu’une randonnée sportive.
Le repas est à la hauteur des espérances avec le menu « surprise ».
Mais avant cette dégustation, la visite de la petite cité était au programme : abbaye, fontaine Médicis, château de la Hierce, grotte, etc..

La marche de l’après-midi se déroule à un rythme plus lent.

Une chance, le parcours est très bien balisé car nous avons peut-être un peu abusé du Bergerac !!! Mais le total de l’étape représente néanmoins 26 km.
C’est avec un grand plaisir que nous arrivons au gîte.

(photos de la balade Crédits photos : Georges)

6/5/2006

Vieux Mareuil – Paussac-Saint-Vivien

Classé dans: — site admin @ 6:41 am

Après un très copieux petit déjeuner ; pour être plus précis, un véritable « breakfast » avec haricots et saucisses, nous partons d’un pas alerte pour cette deuxième étape.

L’itinéraire ne présente aucune difficulté particulière. C’est plat !!!
Ce trek est à recommander pour s’initier à « l’itinérance ».

Eglises romanes, jolies maisons, fleurs écloses et parfumées. La campagne est fort jolie au rythme des pas.

(photos de la balade Crédits photos : Georges)

5/5/2006

Villebois-Lavalette – Vieux-Mareuil

Classé dans: — site admin @ 6:38 am

Premiers pas pour ce trek annuel qui se déroule cette année sur le GR 36 (entre Angoulême et Cahors).
Après une nuit dans un hôtel très sympathique, nous quittons Villebois-Lavalette en passant près du château.

La chapelle de Saint Cybard a été témoin du baptême de La Rochefoucauld.

C’est à La Rochebeaucourt qu’est prévu le ravitaillement pour le repas du midi.

L’après-midi, nous traversons le plateau Argentine où se trouvent un aérodrome et un parcours botanique très original.
L’après-midi, le soleil fait sa première apparition.
Cette étape de 28 km se termine dans un gîte tenu par des anglais.

(photos de la balade Crédits photos : Georges)

25/9/2005

Saint-Germain-de-Calbrette – Saint-Jean-du-Gard

Classé dans: — site admin @ 5:42 pm

Dernière étape de ce parcours très agréable avec des conditions climatiques très favorables.
En presque 6 heures, le reste du chemin sera parcouru en suivant le Gardon puis un détour par une petite montagne avant de rejoindre Saint-Jean-du-Gard.
L’ arrivée est très stressante en longeant la départementale 907 ; un rallye automobile s’y déroule.
Le gîte est agréable et l’accueil très sympathique.

Pour conclure ce très agréable et facile trek.
Un violent orage se déclenche sur le village.

24/9/2005

Florac – Saint-Germain-de-Calbrette

Classé dans: — site admin @ 5:42 pm

C’est encore une grande étape qui est au programme aujourd’hui avec environ 8 heures de marche. Le soleil nous accompagnera toute la journée.
A la sortie de Florac, le chemin va parcourir toute la vallée de la rivière Mimente jusqu’à l’ancienne gare de Cassagnas.
La suite de l’itinéraire mène au Plan de Fontmort où l’on peut voir une stèle à la mémoire des Camisards.
Pour rejoindre le col de la Pierre Plantée, l’itinéraire emprunte l’ancienne route royale de Barre-des-Cévennes qui servait aux déplacements de la troupe en charge de combattre les Camisards.
La fin du parcours de la journée s’effectue par une agréable descente dans les châtaigniers.
L’hébergement est effectué en chambre d’hôte.

23/9/2005

Le Pont-de-Montvert - Florac

Classé dans: — site admin @ 5:41 pm

Une magnifique étape en perspective. Le paysage a changé avec des vallées plus étroites et des montagnes plus hautes. Le parcours du jour est prévu pour une durée de 8 heures sous un soleil joyeux et radieux.
Le départ du Pont-de-Montvert est très joli avec une vue plongeante sur les toits du village et la vallée du Tarn.
Le col de la Planette est atteint sans grande difficulté et l’itinéraire se poursuit le long de la ligne de crête avec des vues au loin de chaque côté de la montagne.
Après la col de Sapet s’amorce la longue descente sur Florac.
En fin de parcours, le GR 68 sera emprunté pour profiter de la vue sur la ville au lieu-dit la Montagne de Lempézou.
Le gîte est confortable. La vieille ville est agréable à visiter avec ses venelles, ses passages sous les maisons et son château.

22/9/2005

Les Alpiers – Le Pont-de-Montvert

Classé dans: — site admin @ 5:40 pm

C’est une grande étape qui est au programme de ce jour. Grande par son temps de marche et par la beauté de son parcours (quand il fait une tempête de ciel bleu comme le disent les aviateurs).
Le début s’effectue facilement par une longue descente sur le Bleymard à des fins de ravitaillement.
Dès la sortie du village, le chemin monte progressivement à l’ombre où le froid se fait sentir pendant quelques temps. Il a gelé dans le fond de la vallée.
La station de ski du Mont Lozère est atteinte sans difficulté majeure. Par contre, le balisage fait défaut à l’arrivée sur la route goudronnée. Après quelques hésitations, les hautes montjoies de granite balisent l’itinéraire dans la lande.
Une longue pause est marquée à l’arrivée au sommet du Mont Lozère (1 699 m) pour profiter au maximum du point de vue circulaire par cette journée très ensoleillée.
Le repas et la sieste s’effectueront légèrement en contrebas du Mont Lozère avec vue sur le Pays Camisard où nous mènera le chemin de Stevenson.
L’itinéraire de l’après-midi ne présente aucune difficulté et se parcourra sous un soleil éblouissant.
Le gîte étant complet, l’hébergement est décidé à La Truite Enchantée ; un petit hôtel très sympathique avec vue sur le Tarn.

21/9/2005

Notre-Dame-Des-Neiges – Les Alpiers

Classé dans: — site admin @ 5:39 pm

C’est une très jolie étape que nous réserve cette journée. En plus, le soleil est de la partie dès le matin !
Si les dénivelés sont plus importants, ils sont absorbés très facilement car le rythme de ce trek a pu se prendre très progressivement.
Peu après le départ de la Trappe de Notre-Dame-des-Neiges, arrêt à La Bastide-Puylaurent pour effectuer le ravitaillement traditionnel.
Trois cents mètres de dénivelé pour atteindre la Mourade avec pour bénéfice une vue circulaire splendide sur le Gévaudan. Après un parcours sur la ligne de crête, descente dans la vallée de l’Allier jusqu’au viaduc de Mirandol ; bel ouvrage d’architecture ferroviaire. Une ligne de chemin de fer qui doit mériter d’être parcouru !
Après la traversée dans la Montagne du Goulet, la descente s’effectue dans une magnifique vallée plantée de bouleaux. Mais les couleurs ne sont pas encore automnales, à notre grand regret.
Le gîte des Alpiers, isolé à flanc de coteau, offre une vue imprenable sur le Mont Lozère qui sera notre destination de demain.

20/9/2005

Cheylard-L’Evêque – Notre-Dame-Des-Neiges

Classé dans: — site admin @ 5:37 pm

C’est une journée qui s’annonce agréable ; l’étape est d’une durée normale avec des montées un peu plus nombreuses et plus imposantes que précédemment. Le soleil amorce des percées dans la couverture nuageuse, ouvertures qui seront plus fréquentes et importantes tout au long de la journée.
Le GR 70 est abandonné en fin d’étape pour effectuer le parcours de Stevenson avec hébergement à la Trappe de Notre-Dame-des-Neiges. En suivant le GR de Pays qui mène à l’abbaye, la vue est splendide à la côte 1 225 dans la forêt communale de Laveyrune.
L’accueil et l’hébergement sont fort sympathiques à la Trappe. Depuis cette année, tout un bâtiment est réservé pour cette sorte de logement avec pour privilège de dormir dans des lits de moine.

19/9/2005

Pradelles – Cheylard-L’Evêque

Classé dans: — site admin @ 5:36 pm

Etape normale de presque 6 heures qui nous entraîne vers une nouvelle région. Abandon du Velay pour entrer en Gévaudan.
Le temps est toujours aussi maussade et froid. Le tenancier du gîte de Pradelles nous a fait part de notre chance ? En mai il a gelé alors qu’aujourd’hui le thermomètre affiche +4° (Quelle chance !!!)
Langogne, première ville sur l’itinéraire, fait l’objet d’une pause d’une heure pour visiter les quelques monuments et pour prendre connaissance de la gazette locale. A signaler l’excellent balisage pour traverser la ville.
Après Sagne-Rousse, nous épions la lande et la tourbière dans l’attente de voir La Bête. Mais elle a décidé de rester cachée.
Le gîte est complet malgré des tarifs élevés (point de passage obligé que nous fait sentir l’aubergiste).
La lecture du livre de Stevenson, effectuée le soir de cette étape, permet de connaître les conditions de son parcours à cette époque là. Avec beaucoup d’humour, il sait remercier le ciel de l’avoir abrité lors de ses quelques nuits passées à la belle étoile !
Depuis le début de ce parcours, il y a beaucoup de randonneurs sur ce chemin de Stevenson ou GR 70. C’est une surprise car dans les treks précédents, les gîtes étaient vides à de très rares exceptions près.

18/9/2005

Le Bouchet-Saint-Nicolas - Pradelles

Classé dans: — site admin @ 5:28 pm

Départ sous un temps maussade pour une petite étape de presque cinq heures de marche sans difficulté particulière. Le paysage est légèrement vallonné. Le rythme de la marche est soutenu car le vent est violent et froid.
Une petite grange nous abrite pour le repas du midi, repas qui ne sera pas suivi de la sieste traditionnelle de beau temps !!!
Pradelles est atteint tôt dans l’après-midi et l’accueil au gîte est très sympathique. Celui-ci est très confortable et fort agréable. Il permet d’oublier ces deux jours de mauvais temps.
Pradelles est un bourg charmant avec beaucoup de vieilles pierres mais c’est un village qui se meurt comme beaucoup d’autres.

17/9/2005

Le-Monastier-sur-Gazeille – Le Bouchet-Saint-Nicolas

Classé dans: — site admin @ 5:27 pm

Etape moyenne pour ce premier jour du parcours sur le chemin de Stevenson qui sera effectué sans l’aide d’un âne.
Surprise, le temps est gris et relativement froid ; grand contraste par rapport à la journée d’hier.
Le sentier ne présente pas de difficulté particulière. Seules la descente sur Goudet et la remontée après le franchissement de la Loire apportent un divertissement dans le profil du parcours de cette étape.
La journée a été particulièrement maussade, froide avec de temps à autre une petite bruine.
Grandeur et décadence, le gîte n’est pas de la même catégorie que celui de la veille. C’est une ancienne salle polyvalente, mais elle satisfait aux besoins élémentaires du randonneur.
Deux couples, rencontrés à l’étape précédente, sont également hébergés. Nous cheminerons ensemble ainsi de gîte en gîte jusqu’à Florac.

16/9/2005

Le Puy-en-Velay – Le-Monastier-sur-Gazeille

Classé dans: — site admin @ 5:26 pm

Cette petite étape est une mise en jambe avant de suivre réellement l’itinéraire effectué par Stevenson.
Le paysage caractéristique du Velay est surprenant. Cette région permet un bon apprentissage du trek pour tous ceux et toutes celles qui souhaitent s’initier et pratiquer le trek.
Le temps est très favorable avec un soleil radieux qui nous tient compagnie tout au long de ce premier jour et qui nous sert de gardien lors de la sieste postprandiale.
Le gîte est une ancienne gendarmerie, réaménagée récemment, et qui offre un confort agréable. Visite du musée et du village ; village qui commence à prendre ses quartiers d’hiver après la période touristique.
Etonnant ! Le gîte est complet.

6/7/2005

La Colle-Saint-Michel – Annot

Classé dans: — site admin @ 8:22 pm

C’est déjà la dernière étape de ce trek dans une région très agréable et ensoleillée.
Peu de dénivelé au programmes de la matinée.
L’arrivée est prévue pour midi ; l’objectif étant de prendre le train des Pignes en début d’après-midi.
Descente jusqu’à Méailles avant de remonter jusqu’au col d’Argenton en traversant une châtaigneraie.
Instant émotion, la descente sur Annot s’effectue en empruntant une voie romaine qui reste dans un état étonnant.
Un excellent déjeuner dans un restaurant Logis de France d’Annot nous permet d’apprécier la bonne chair après quelques repas moins gastronomiques.

5/7/2005

Tartonne – La Colle-Saint-Michel

Classé dans: — site admin @ 8:20 pm

C’est encore une belle et longue étape pour aujourd’hui avec presque 9 heures de marche et deux dénivelés.
La montée au col de Séoul s’effectue dans un paysage agréable et sans difficulté particulière.
Ensuite c’est une longue promenade dans la vallée passant par Château Garnier, Thorame-Basse pour descendre jusqu’à 1053 m. Un raidillon de plus de 500 m de dénivelé mène au lieu-dit le Fontanil.
Après un cheminement le long de la crête, le gîte de La Colle-Saint-Michel est atteint.
Pour une fois, il y a du monde dans le gîte-auberge qui héberge un groupe pratiquant la descente de canyon.

4/7/2005

Digne-les-Bains – Tartonne

Classé dans: — site admin @ 8:19 pm

C’est une très longue étape qui nous attend aujourd’hui. Elle est annoncée pour 10 heures de marche et nous l’effectuerons en un peu moins de 9 heures, inclus une pose limitée à ½ heures pour le repas.
Le départ s’effectue à 6 heures pour profiter de la fraîcheur matinale et du fait de la longueur de la marche de la journée.
La sortie de Digne-les-Bains est sportive avec un premier dénivelé pentu de plus de 350 m. Ensuite la montée est plus douce pour atteindre le Pas d’Entrages 300 m plus haut. Première courte pose à Entrages, avec des cantonniers pour qui c’est l’heure du casse-croûte.
Peu après la sortie du village, le chemin rejoint la Voie Impériale dont le parcours sera commun pendant presque 3 kilomètres jusqu’au col de Pierre-Basse. Le chemin continue ensuite le long de la Montagne de Coupe avec un soleil qui commence à se cacher derrière quelques nuages.
Le repas est rapidement pris à la maison forestière du Serre avec un ravitaillement en eau bien venu.
Maintenant, il faut rejoindre au plus vite le Pas de la Faye (1702 m) car les prémices d’un temps orageux s’annoncent à l’horizon dans la direction de Digne.
La montée est très agréable dans la forêt avec des échappées sur Digne-les-Bains au loin.
Les nuages couvrent maintenant toute la montagne mais je profite néanmoins d’une courte trouée de soleil en franchissant le Pas de la Faye. La pause sera très courte. Dès le début de descente, l’orage éclate. Pendant plus d’une heure, une pluie battante inondera le chemin avec la foudre qui tombera à plusieurs reprises sur le flanc de la montagne.
Entièrement mouillé, au bas de la descente, le soleil séchera mes vêtements tout au long de la route forestière qui permet de rejoindre le village de Tartonne.

Le gîte m’ouvre exceptionnellement ses portes car le propriétaire a vendu son affaire. Ce fut une très belle étape malgré l’orage.

3/7/2005

Thoard – Digne-les-Bains

Classé dans: — site admin @ 8:18 pm

C’est une petite étape pour aujourd’hui ; 4 heures 30 de marche selon le topo-guide. Du fait que les journées sont chaudes, le départ s’effectue vers 7 heures avec pour objectif d’arriver pour le repas à Digne.
Montée jusqu’au col de Croix pour rejoindre la ligne de crête à partir du lieu-dit Le Darau.
La vue est splendide tout au cours du cheminement sur la crête.
Après l’Andran, s’amorce la descente sur Digne-les-Bains qui se montre à mi-pente.
Le chemin est au flanc de montagne dans la dernière partie avant d’entrer en ville.
La ville est décorée pour la venue du Tour de France dans 3 semaines.
Le gîte est très grand et je suis le seul résident pour la nuit.

2/7/2005

Saint Geniez – Thoard

Classé dans: — site admin @ 8:16 pm

Si le temps de marche est moins important que l’étape précédente, néanmoins presque 6 heures, c’est un parcours avec une montée et deux descentes.
La première descente est rapide au travers des prairies puis le bois pour la partie la plus pentue. Le GR emprunte ensuite un chemin de fond de combe pour atteindre le col de Mounis.
Première personne rencontrée sur le chemin depuis le départ de Sisteron, un homme qui badigeonne certains arbres avec une sorte de glu contenant des insecticides pour soigner les sangliers.
Le chemin se poursuit sur la crête de la forêt domaniale du Vanson, pour ensuite conduire dans la vallée jusqu’ Thoard. Les derniers 3,5 Km sont pénibles car en plein soleil sur une route goudronnée ; heureusement sans circulation.
Gîte municipal très bien tenu où 2 personnes séjournent pour des randonnées circulaires.

1/7/2005

Sisteron – Saint Geniez

Classé dans: — site admin @ 8:13 pm

Après avoir franchi la Durance, le sentier s’élève aussitôt flanc de la Montagne de la Baume. Passé la cluse, le chemin se poursuit en montée jusqu’ la ferme la Colia.
Le parcours se poursuit en balcon avec des vues splendides sur l’aire de jeux du lendemain.
Etape Saint Geniez ; petit village qui n’est animé que l’été.
C’est une très bonne journée de mise en jambe avec 6 h 30 de marche pour un dénivelé d’environ 800 m.

27/5/2005

Céreste - Apt

Classé dans: — site admin @ 2:52 pm

La dernière étape est hors GR 4. Le chemin emprunté longe le Luberon et ne présente pas de difficulté particulière.

Le groupe a perdu 3 personnes du fait des pieds qui ne veulent plus servir.

La navigation s’effectue au fur et à mesure du chemin non balisé ; en essayant d’éviter les petites routes goudronnées. Ainsi nous remontons une combe très agréable qui nous fait traverser des vergers de cerisiers.

Le trajet suivi nous fait monter légèrement le versant du Luberon. Si nous disposions de temps supplémentaire nous aurions pu gravir le Mourre Nègre !!!
Mais il nous faut bifurquer et descendre en direction d’Apt ; ville qui marque la fin de notre trek sur cette partie du GR 4.

Ce fut un très agréable trek qui nous a fait parcourir et découvrir un chemin peu utilisé !!!

Pour voir les photos de l’étape Céreste - Apt

26/5/2005

Manosque - Céreste

Classé dans: — site admin @ 2:51 pm

Etape normale et sans difficulté en bordure du Luberon.
Après Pierrevert, nous retrouvons la campagne.
Montfuron nous réserve une surprise avec une collation, en l’occurrence un café d’après repas, qui nous est offerte par des touristes en vacances dans le village.
Le reste du parcours de le journée s’effectuera allègrement. Sauf pour quelques uns qui souffriront des pieds pour une raison inconnue et termineront le trek en automobile.
Dommage, car le chemin en balcon nous procurait une vue imprenable sur le Luberon.

Pour voir les photos de l’étape Manosque - Céreste

25/5/2005

Saint-Martin de Brômes - Manosque

Classé dans: — site admin @ 2:48 pm

C’est une étape très facile et courte qui nous attend aujour’hui.

Après un parcours dans la campagne, c’est Gréoux qui se présente sur l’itinéraire. C’est un retour la réalité du monde après 11 jours d’un trek dans un relatif désert.

C’est un premier aperçu de ce qui nous attend pour la fin de l’étape du jour : 5 km de goudron en longeant la route nationale pour arriver Manosque !!!

Pour voir les photos de l’étape Saint-Martin-de-Brômes - Manosque

24/5/2005

Moustiers Sainte-Marie - Saint-Martin de Brômes

Classé dans: — site admin @ 2:45 pm

Après des étapes montagneuses, c’est un parcours relativement plat qui nous attend pour les jours suivants.

Du Plateau de Valensole où nous voyons un premier champ de lavande en fleurs, la vue circulaire est époustouflante et inoubliable : Les Baux de Provence, Le Luberon, Le Ventoux et Les pré-Alpes que nous venons de quitter.
Et nos pieds, les champs de lavande au début de la floraison.

Riez nous réserve des surprises avec ses ruines romaines et la douceur reposante des ses platanes qui nous abritent pour quelques instants de repos après le repas pris près de la Chapelle Sainte-Maxime.

L’après-midi est un peu éprouvante du fait de la chaleur ; le chemin semble interminable quelques participants.

Ce petit moment difficile sera vite oublié grâce un accueil inoubliable au gîte de Saint Martin de Brômes.

Pour voir les photos de l’étape Moustiers Sainte-Marie - Saint-Martin-de-Brômes

23/5/2005

La Maline - Moustiers Sainte-Marie

Classé dans: — site admin @ 2:43 pm

Nous sommes encore avec toutes les images du chemin d’hier dans les Gorges du Verdon. Mais une belle étape nous attend encore pour aujourd’hui avec plus de 8 heures de marche et l’arrivée dans le site Moustiers Sainte-Marie.

Auparavant, le parcours jusque La Palud suit le Verdon en hauteur.
Le paysage est toujours aussi impressionnant avec des vues époustouflantes.
Forêt domaniale des Gorges du Verdon, Crête de la forêt domaniale du Montdenier sont parcourus par le sentier GR 4.

Depuis le col de l’Ane et tout le long de la crête, nous découvrons le plateau de Valensole, Le Luberon, le Ventoux, etc…Des images inoubliables !!!!

Du gîte où l’accueil est sympathique, la vue sur Moustiers Sainte-Marie blotti près de la falaise est unique.

Pour voir les photos de l’étape Le chalet de La Maline - Moustiers Sainte-Marie

22/5/2005

Rougon - Chalet de la Maline

Classé dans: — site admin @ 2:39 pm

Nous partons de bonne heure pour éviter la foule dans les gorges car c’est dimanche et le temps est très agréable.

Avant de nous engager dans les gorges, nous faisons le détour par le Belvédère du Point Sublime.

Le parcours dans les Gorges du Verdon est réellement extraordinaire et inoubliable. Quelques petits passages un peu délicats ; franchir prudemment. En respectant les consignes affichées au début des Gorges du Verdon, le parcours peut s’effectuer sans difficulté majeure.
Manger près de l’eau au fond des Gorges est une des récompenses tant attendu sur ce parcours du GR 4 ; parcours qui ravie grandement tous les participants de ce trek.

Si nous parcourons le Verdon dans le sens descendant, il nous faut remonter pour rejoindre le chalet de La Maline.

Nous avons une chance extraordinaire. Nous sommes les premiers clients de la nouvelle gérante qui nous accueille d’une façon admirable et exceptionnelle.

Pour voir les photos de l’étape Rougon - Le chalet de La Maline

21/5/2005

Castellane - Rougon

Classé dans: — site admin @ 2:13 pm

Le dénivelé est peu important mais le paysage est grandiose. Le soleil nous accompagne encore aujourd’hui.
Depuis le départ, une seule petite heure de bruine est venue nous rafraîchir lors de la deuxième étape.

Avant l’arrivée Rougon, sur le Suech, nous faisons notre première rencontre avec 2 patoux qui assurent la garde d’un troupeau.

Après avoir reconnu les quartiers pour la nuit, une visite au Belvédère du Point Sublime s’impose avant de découvrir demain le Grand Canyon du Verdon.

Pour voir les photos de l’étape Castellane - Rougon

20/5/2005

Soleilhas - Castellane

Classé dans: — site admin @ 2:09 pm

C’est encore une très belle étape, mais courte, qui nous attend pour aujourd’hui.
Nous sommes dans une zone peu habitée et le ravitaillement n’est pas évident.

L’itinéraire va nous conduire, après le col St-Barnabé, passer près de la forêt domaniale des Gorges du Verdon.
Le col de Vauplane nous fait monter l’altitude de 1 650 mètres. Que la montage est belle !!!

Le rythme de la marche est tonique afin de nous permettre d’arriver Castellane pour le repas de midi.

Choc. L’arrivée Castellane nous replonge durement dans le monde automobilistique (plus d’un kilomètre effectuer sur la nationale !!!)

L’accueil au gîte est formidable.

Pour voir les photos de l’étape Soleilhas - Castellane

19/5/2005

Entrevaux - Soleilhas

Classé dans: — site admin @ 3:16 pm

C’est une grande et belle étape qui nous attend ; plus de 8 heures de marche sans tenir compte du temps passé dans le train des Pignes que nous prenons jusqu’ Plan d’Entrevaux".

Un chemin très agréable nous conduit jusqu’au col de Saint-Jeannet (1278 m).
Après avoir traversé le village d’Ubraye, il faut passer la crête d’Agachon.
La descente en fin d’après-midi sur Soleilhas sera très agréable.

Voir les photos de l’étape Entrevaux - Soleilhas

18/5/2005

Amirat - Entrevaux

Classé dans: — site admin @ 2:38 pm

Une très petite étape, 4 heures de marche. Nous arriverons l’heure où l’aubergiste sera en mesure de satisfaire nos appétits.
De ce fait, le rythme de nos pas sera cadencé pour satisfaire l’appel (ou aux rappels) de nos estomacs la bonne chair.

Mais avant d’arriver, un tour, un détour, bref un contour (un manque de vigilance et un balisage trompeur) ou après avoir contourner le Mont Saint-Martin qu’elle n’est pas notre surprise de surplomber un village. Village que nous reconnaissons comme être celui d’Amirat, celui que nous avons quitté il y a plus d’une heure maintenant.

Le reste du parcours de la matinée sera sans probléme d’orientation et nous serons l’heure pour le repas du midi.
L’après-midi sera occupé visiter la citadelle et le village.

voir les photos de l’étape Amirat - Entrevaux

17/5/2005

Aiglun - Amirat

Classé dans: — site admin @ 11:32 pm

Aujourd’hui, c’est une petite étape qui nous attend. 5 heures de marche seulement.

En ce troisième jour de trek, les habitudes commencent s’établir et le train-train s’installe dans la vie de tous les jours.
Aux montées ensolleillées succédent les descentes ombragées. Le parcours est très agréable et on ne se doutait pas du caractère aussi montagneux de l’arrière pays niçois.

voir les photos de l’étape Aiglun - Amirat

16/5/2005

Gréolières - Aiglun

Classé dans: — site admin @ 11:29 pm

C’est une étape de 5 heures de marche qui nous attend avec un dénivellé conséquent.

Nous continuons de monter, un premier niveau se situe � 1 500 m. au pas de Coutellade pour redescendre au confluent de la Gironde avec l’Esteron � 454 m.
Pour la deuxième fois, l’arrivée est en finale d’un dénivellé de 200 métres, dénivellé qui s’accumule � ceux de la journée.
L’accueil au gîte sera très agréable.

La mise en jambe se fait progressivement si ce ne sont les dénivellés de ces 2 premiers jours.

Voir les photos de l’étape Gréolières - Aiglun

15/5/2005

Grasse - Gréolières

Classé dans: — site admin @ 11:10 pm

Début de ce trek qui nous conduira de l’arrière pays niçois au Luberon.

Le départ est plutôt rude avec un premier dénivellé de plus de 500 metres � la sortie de Grasse !!!
(le dimanche le bus ne fonctionne pas).

Le Plateau de Caussols et le Plateau de Calern s’offrent � nos pas. Les odeurs nous surprennent, le paysage n’est pas monotone.
ce trek s’annonce sous d’agréables auspices.
Je n’évoque pas le soleil car sa présence est implicite en ce lieu. Mais la soif nous surprend.
Pour finir cette première journée, un dénivellé positif de 300 métres doit être franchi pour arriver au gite.

Malgré un premier jour avec un dénivellé total de plus de 1100 métres et 6 heures 30 de marche, ce premier contact avec l’arrière pays niçois est très agréable.
Un “accueil artistique nous est réservé !!!

voir les photos de l’étape Grasse - Gréolières

23/5/2003

Autour de Berga

Classé dans: — site admin @ 7:05 pm

Un jour de repos après ce trek de 11 jours assez sportif de plus de 230 km et d’environ 12 000 mètres de dénivelè.
C’est un parcours très conseillé à effectuer un peu plus tard en saison pour ne pas tronquer l’étape Porta – Bellver de Cerdanya.

Après avoir visité Baga, monter nous manque aussi nous revisitons le sanctuaire de Queralt sur sa crête. Nous nous sentons léger car nous avons abandonné nos sacs à dos.

Pour voir les photos de l’étape Autour de Berga Crédit photos : Georges

22/5/2003

Peguera - Berga

Classé dans: — site admin @ 7:45 pm

C’est notre dernière journée de montagne avec un soleil toujours aussi rayonnant. L’étape est relativement courte.
L’hôtelier nous a ramené, en voiture, à Paguera, notre point d’arrivée d’hier.

L’essentiel du parcours matinal consiste en descentes faciles. L’itinéraire traverse une ancienne zone minière avant le franchissement du Col de les Nou Comes. Après la traversée d’une zone herbeuse, le chemin se poursuit en balcon.

L’arrêt de midi s’effectue dans un restaurant au pied de Queralt qui marque l’arrivée du GR 107.

Après le repas, il s’agit de gravir la pente qui nous mène au sanctuaire de Queralt construit sur une crête, et de voir la stèle Cami dels Bons Homens. La visite du lieu terminée, il faut rejoindre Baga pour y passer la nuit dans un hôtel.

Pour voir les photos de l’étape Peguera - Berga Crédit photos : Georges

21/5/2003

Gósol - Peguera

Classé dans: — site admin @ 5:27 pm

Une autre grande journée de trek avec un col à 2 000 mètres au programme et le soleil pour toute la journée.
Avant de monter, l’itinéraire nous fait quitter Gósol par un chemin en descente. Passant par les villages de L’Espa et de Feners, le parcours, après avoir franchi le pont sur l’Aigua de Valls (1 200 m), se poursuit par la montée en direction du Coll del Portet (1 830 m).
Un peu avant le col, nous ahanons lors du franchissement d’un très fort raidillon pentu en pierre.
Ce court trajet abrupt restera graver dans nos mémoires !

L’itinéraire se poursuit par un chemin en balcon avec une vue superbe sur la vallée de Bonner. Plus loin un collet est franchi à 2 000 mètres d’altitude.
La descente abrupte est amorcée près d’une haute falaise à notre gauche.

L’arrêt réparateur du midi est effectué près des ruines de Ferrùs.

Le parcours de l’après-midi présente moins de difficulté.
Quelques descentes et courtes montées nous mènent à l’étape, le village ruiné de Peguera !
Mais l’hébergement consistera en un hôtel de 4 étoiles -à 5 kilomètres de là, luxe suprême après ces pérégrinations dans ces montagnes sauvages.

Pour voir les photos de l’étape Gósol - Peguera Crédit photos : Georges

20/5/2003

Baga - Gósol

Classé dans: — site admin @ 7:38 pm

C’est encore une belle étape qui nous attend pour aujourd’hui avec le passage de 4 cols, et le soleil comme compagnon célestre.
Au départ de Baga, l’itinéraire emprunte l’étroite vallée du Río Bastareny. Le GR 107 nous fait contourner le Macizo Pedraforca qui nous domine à plus de 2 400 mètres d’altitude.

Le parcours quitte la vallée pour franchir un premier col, le Collado de Murcurols d’où nous voyons les ruines de Murcurols. Le chemin continue pour franchir un ruisseau puis se poursuit en balcon avant de franchir le Coll de la Bena à 1 460 mètres.

La pause du midi est décidée dans une zone herbeuse parsemée de fleurs. Un coin bucolique !

Deux kilomètres plus loin, nous franchissons le coll de la Balma à 1 580 mètres d’altitude. C’est presque un parcours en montages russes que nous effectuons aujourd’hui.
Après des passages dans des zones d’alpages ou minérales, le Coll de Torn (1 920 m) est franchi avec une vue splendide du Pedraforca à notre droite.

Après ce passage, le parcours se poursuit en descente, non sans avoir franchi, en cours de chemin, le Collado de les Bassoles.
Nous atteignons Gósol assez tôt en début d’après-midi. Après avoir pris nos quartiers dans un hôtel, nous avons le temps de visiter les ruines du château et de l’ancien village ; la maison Picasso étant fermée.

Pour voir les photos de l’étape Baga - Gósol Crédit photos : Georges

19/5/2003

Bellevder de Cerdanya - Baga

Classé dans: — site admin @ 10:38 pm

Par une matinée agréable mais fraiche, nous sommes à 1 000 m d’altitude, nous cheminons au départ dans la large plaine du Río Segre, sur un confortable chemin de terre.

C’est une étape présentant un dénivelé cumulé dépassant les 1 000 mètres avec comme premier objectif le refuge dels Cortals. Pour y parvenir, nous suivons la vallée du Torrente de l’Ingla.
Passé le refuge, l’itinéraire nous conduit au Coll de Pendis (1 800 m).

Dans la descente, nous effectuons la pause du déjeuner au refuge de St Jordi qui est fermé.

Après une descente à 1 260 m, nous remontons au Col de L’Escrin à 1 500 m d’altitude. La fin du parcours est en pente douce jusqu’à Baga.
Le cantonnement consiste en un petit hôtel agréable.

Pour voir les photos de l’étape Bellver de Cerdanya - Baga Crédit photos : Georges

18/5/2003

Porta - Bellver de Cerdanya

Classé dans: — site admin @ 7:58 pm

C’est la plus longue et la plus belle étape du GR 107 que nous ne pourrons pas effectuer car le Portella Blanca d’Andorra à 2 547 mètres qui doit nous faire passer en Andorre sur 1 km puis en Espagne.
Nous décidons néanmoins de parcourir une partie de l’itinéraire en remontant le plus loin possible la vallée de la rivera de Campcardós.

C’est une des rares grandes vallées à ne pas comporter une route goudronnée ! C’est un petit paradis que nous avons l’occasion de découvrir à l’arrivée du printemps.
Nous nous sommes trouvé bloqués à moins de 2 km du col dans une sorte de cirque au terrain très spongieux et gorgé d’eau.

En redescendant, le déjeuner a été pris près de l’Estany Gros.

Après avoir rejoint Porta, un taxi nous a mené à Bellver de Cerdanya où nous avons logé à l’hôtel.

Pour voir les photos de l’étape Porta - Bellver de Cerdanya Crédit photos : Georges

17/5/2003

Mérens-les-Vals - Porta

Classé dans: — site admin @ 6:14 pm

Au départ de cette journée, une très fine bruine procure une certaine fraicheur tonifiante !
Dommage, car c’est une très belle étape qui nous attend avec le passage du Col de Puymorens.
Que n’ai-je rêvé sur les bancs de la communal, la carte de France au tableau et moi, anonnant, tous les (ports) cols des Pyrénées dont le plus extrême, celui du Puymorens.

Jusqu’à l’Hospitalet-près-l’Andorre, le chemin est sur le flanc gauche de la vallée de l’Ariège. Un passage délicat se présente à nous à la suite d’une avalanche, neige qui a du dévaler des pics qui nous dominent à plus de 2 000 mètres. Le soleil est présent entre des nuages qui se dispersent.

Après l’Hospitalet, le GR 107 passe sur la rive droite pour monter par des lacets en forêt domanial de l’Hospitalet.
La sortie du bois nous fait découvrir au loin le fameux Col du Puymorens.

Le chemin continue à monter et nous fait dominer le col d’une quarantaine de mètres ; endroit où nous décidons de déjeuner. Nous aurons gravi environ 1 000 mètres ce matin !

Nous descendons sur Porté-Puymorens. Quelques balisages défectueux nous obligent à des détours car les rus sont gorgés d’eau.
Le reste du parcours de la journée est en descente en suivant la vallée du rìu de Querol pour rejoindre Porta;
Le gîte est le petit hôtel du village.

Pour voir les photos de l’étape Mérens-les-Vals - Porta Crédit photos : Georges

16/5/2003

La Forge (Ascou) - Mérens-les-Vals

Classé dans: — site admin @ 7:55 pm

Après une bonne nuit de repos, le soleil préside notre départ matutinal.
Nous rejoignons le GR 107 à Orgeix.

Après le franchissement de l’Oriège sur un pont, un dénivelé de 960 mètres se présente à nous pour rejoindre le Col de Joux. Après un parcours sur une petite route goudronnée, la suite de l’itinéraire s’effectue sur une piste en lacet à flanc de montagne, avec des points de vue sur la vallée de l’Oriège.

Peu après le franchissement du col s’effectue l’arrêt pour la pause repas du déjeuner.
L’après-midi se déroule sans aucune difficulté particulière. Au début, le chemin suit la crête avant de descendre en quelques lacets dans la vallée du ruisseau du Nabre, pour rejoindre Mérens-les-Vals.
C’est un gîte privé, très confortable, qui nous accueille pour une nuit reposante.

Pour voir les photos de l’étape La Forge (Ascou) - Mérens-les-Vals Crédit photos : Georges

15/5/2003

Camurac - La Forge (Ascou)

Classé dans: — site admin @ 7:40 pm

Après une bonne nuit de repos, nous partons le matin avec un soleil qui se lève et une rosée abondante. Il fait très frais mais la journée promet d’être très agréable.
L’échauffement s’effectue dans cette sorte de plateau entre Comurac et Montaillou où nous rejoignons le GR 107.
A travers prés et forêts nous ganons le Col de Balaguès (1 669 ).
Surprise A quelques mètres du sommet du col, la chaîne des Pyrénées se découvre à notre vue au fur et à mesure de la montée. C’est un spectacle superbe qui se dévoile à nos yeux.
Inoubliable. Majestueux. Sublime.
C’est une récompense inestimable que nous dégustons de tous nos sens.

Le chemin continue en balcon jusqu’après le Col de Pierre Blanche.
Le déjeuner est pris face à un spectacle grandiose dont nos yeux ne se fatiguent pas, la chaîne des Pyrénées avec ses sommets enneigés.

L’itinéraire de l’après-midi est très facile. Le chemin continue en balcon jusqu’au Col d’Ijou pour ensuite amorcer une descente sur Sorgeat et Ascou.
L’étape est hors GR, au hameau de La Forge, à presque 3 km. Pour s’y rendre, il faut remonter le cours de la rivière Lauze.
L’hébergement est très correct, nous profitons au maximum de cette très belle journée ensoleillée.

Pour voir les photos de l’étape Camurac - La Forge (Ascou) Crédit photos : Georges

14/5/2003

Montségur - Camurac

Classé dans: — site admin @ 7:18 pm

Nous pénétrons de plus en plus au choeur des Pyrénées avec un temps nuageux et une certaine fraîcheur malgré la faible altitude. La marche n’est pas trop difficile car les dénivelés s’effectuent à faible altitude. Nous n’avons pas cette impression de “manquer d’oxygène”
Cette matinée, après une petite montée jusqu’au Col de Liam, consiste essentiellement en une descente par un chemin agréable.

Ensuite le parcours continue par la remontée du cours de la rivière de l’Hers qui traverse les Gorges de la Frau où nous décidons de déjeuner.suivre la vallée de l’Hers pour déboucher à Comus dans une sorte de plateau d’altitude.
Le gîte se trouve à Comurac, hors Gr 107. Il est très agréable et l’aubergiste est très accueillant.
Le chauffage dans le gîte est nécessaire.

Pour voir les photos de l’étape Montségur - Camurac Crédit photos : Georges

13/5/2003

Roquefixade - Montségur

Classé dans: — site admin @ 7:51 pm

Deuxième jour de ce trek sur le Chemin des Bonshommes.
Le temps est maussade avec un peu de bruine. Mais rien ne fera obstacle à notre désir d’aller jusqu’à Berga en Espagne, but de cette randonnée franco-espagnol à travers les pyrénées.

Le chemin est mythique car nous foulons une terre empruntée par les Cathares.

Le chemin ne présente pas de difficulté particulière, les dénivelés sont gravis d’une façon alerte malgré le poids de nos sacs.
A Montferrier, nous faisons étape pour déjeuner sur la petite place centrale du village. Le temps est toujours maussade.

L’après-midi, nous remontons une vallée jusqu’au Col de Séguela (1 026 m) qui nous offre la vue sur les ruines du château de Montségur. Gravir le piton pour atteindre l’entrée du château n’est pas chose aisée car les marches sont hautes et le sac à dos paraît plus lourd.
Le point de vue est superbe depuis cette hauteur.
La descente sur Montségur ne présente pas de difficulté. Les quartiers seront établis au gîte municipal qui est déjà occupé par deux randonneuses.
Un panneau directionnel indique que Berga, but de ce trek, est à 193 km !

Pour voir les photos de l’étape Roquefixade - Montségur Crédit photos : Georges

12/5/2003

Cox - Roquefixade

Classé dans: — site admin @ 7:03 pm

C’est le premier jour d’une randonnée qui s’avérera très sportive avec environ 1 000 m de dénivelé par jour ! Mais qui restera comme un trek exceptionnel par sa nature exubérante et sa richesse culturelle au détour de chaque chemin.

Le départ est un petit échauffement, une descente de 2 km en direction de Foix où les tours du château nous domine.
Passée l’Ariège, c’est un premier dénivelè de 500 mètres qui se présentent à nous.
La montée est raide jusqu’au Pech de Foix et le Col de Porte Pa. A travers la forêt domaniale le chemin nous conduit au Col de Touron qui nous permet de passer près du Pic de l’Aspre.

A flanc de Montagne ou sur le chemin de crête, le GR 107 nous conduit à Roquefixade. Le temps n’est pas très clément pour cette première journée sur le chemin des Bonshommes.

Pour voir les photos de l’étape Cox - Roquefixade Crédit photos : Georges

11/5/2003

Foix - Cox

Classé dans: — site admin @ 7:01 pm

C’est l’étape d’approche ; voyage depuis Dijon effectué en chemin de fer.

Il n’a pas été possible de loger à Foix.
Le gîte de Cox est confortable et peu fréquenté car il s’agit d’une période hors vacances.

Nous prenons connaissance de notre environnement qui sera le nôtre pour les jours à venir.
C’est la belle et jolie campagne qui nous entoure.

Dès demain, nous gravirons les pentes qui s’offrent à notre vue !

Pour voir les photos de l’étape Foix - Cox Crédit photos : Georges

20/5/2000

Auribeau - Apt

Classé dans: — site admin @ 5:34 pm
Distance Durée Dénivellé
8 km 2 h 80 m

Difficulté : sans difficulté.
Itinéraire : une dernière demi-journée de campagne dans le Luberon.
Curiosités : magnifique vue sur le Pays d’Apt et à l’horizon le Mont Ventoux.
Apt : ancienne Cathédrale Sainte-Anne, la Tour de l’Horloge, le marché du samedi.

19/5/2000

Hameau de Cournille - Auribeau

Classé dans: — site admin @ 5:32 pm
Distance Durée Dénivellé
23 km 6 h 630 m

Difficulté : sans difficulté.
Itinéraire : Colorado Provençal, Saignon.
Curiosités : Longé le Colorado Provençal en partie haute.
Traversée du village perché de Saignon avec une vue magnifique à l’horizon sur la vallée du Rhône, les alpilles et les Cévennes.

18/5/2000

Montfuron - Hameau de Cournille

Classé dans: — site admin @ 5:29 pm
Distance Durée Dénivellé
24 km 6 h 30 430 m

Difficulté : aucune.
Itinéraire : traversée des villages de Montfuron, Montjustin et d’oppedette.
Curiosités : Montfuron village perché et table d’orientation et table des vents.
Gorges d’Oppedette : canyon profond de 100 à 150 m sur 2,5 km de long.
Possibilité de visiter le village perché de Viens.

17/5/2000

Vitrolles - Manosque

Classé dans: — site admin @ 5:27 pm
Distance Durée Dénivellé
21 km 5 h 20 190 m

Difficulté : aucune.
Itinéraire : en partie hors GR. Traversée de Pierrevet et arrivée à Manosque.
Curiosités : une promenade dans la campagne .
Le bourg de Manosque : à voir la Porte Saunerie, la maison natale de Giono, l’église Notre Dame de Romigier.

16/5/2000

Cucuron - Vitrolles

Classé dans: — site admin @ 5:24 pm
Distance Durée Dénivellé
22 km 7 h 10 1 170 m

Difficulté : la plus difficile mais la plus belle étape du parcours.
Itinéraire : montée et passage au Mourre Négre et parcours de la crête du Grand Luberon.
Curiosités : Depuis le Mourre Négre (alt. 1125m) belles vues circulaires. Magnifiques vues tout au long du cheminement sur la crête.

15/5/2000

Merindol - Lourmarain

Classé dans: — site admin @ 5:22 pm
Distance Durée Dénivellé
21 km 7 h 30 960 m

Difficulté : longue étape très jolie.
Itinéraire : traversée du Vieux Merindol, du plateau de Peyre et de la Combe Sautadou pour terminer avec la combe du Bon Dieu.
Curiosités : on passe de la combe de Recaute à la combe Sautadou, franchissement de la crête du Cap de Serre pour descendre par la combe du Bon Dieu.

14/5/2000

Maubec - Merindol

Classé dans: — site admin @ 5:19 pm
Distance Durée Dénivellé
18 km 6 h 15 610 m

Difficulté : premier jour de notre randonnée avec une étape moyennement difficile.
Itinéraire : Oppede le Vieux et Merindol.
Curiosités : Visite d’Oppede le vieux, du vallon de la Galère et des gorges du Régalon.

13/5/2000

Cavaillon - Maubec

Classé dans: — site admin @ 5:16 pm
Distance Durée Dénivellé
11 km 3 h 30 250 m

Difficulté : petite étape sans difficulté.
Itinéraire : Sortie de Cavaillon en direction du Petit Luberon, traversée des villages de Taillades, Robion et arrivée à Maubec. L’itinéraire longe de Petit Liberon.
Curiosités : une première demi-journée de campagne vauclusienne.
Vue sur le Petit Luberon, emprunt des Gorges de Badarel, montée au sommet de Castelet et traversée des rochers de Baude.

20/8/1999

Larrasoana - Pamplona

Classé dans: — site admin @ 4:43 pm
Distance Durée Dénivellé
16 km 4 h

Difficulté : aucune
Itinéraire : dans la vallée bucolique de l’Arga avant d’atteindre l’agglomération de Pamplona.
Curiosité : Pamplona : la cathédrale, le cloître et son musée et beaucoup d’autres curiosités.

19/8/1999

Roncesvalles - Larrasoana

Classé dans: — site admin @ 4:41 pm
Distance Durée Dénivellé
25 km 6 h 45

Difficulté : autre belle étape du séjour
Itinéraire : Burguette, Espinal, Viscarret, Zubiri et Larrasoana
Curiosité : Espinal : portes armoirièes le long de la grande rue.
Larrasoana : ville rue.

18/8/1999

St Jean Pied de Port - Roncesvalles

Classé dans: — site admin @ 4:38 pm
Distance Durée Dénivellé
26 km 7 h 1 170 m

Difficulté : belle étape de randonnée
Itinéraire : traversée des pyrénées
Curiosité : large panorama si le temps est favorable.
Roncevaux : monastère. Passage en Espagne.

17/8/1999

Ostabat - St Jean Pied de Port

Classé dans: — site admin @ 4:36 pm
Distance Durée Dénivellé
20 km 5 h 20 190 m

Difficulté : encore une petite étape avant la traversée des Pyrénées mais au voisinage de la route goudronnée.
Itinéraire : Larceveau, Gamarthe, St Jean le Vieux, St Jean Pied de Port.
Curiosité : hameau d’Uxiat : vestige d’un ancien prieuré d’hopital.
St Jean le Vieux : origine romaine, portail roman de l’église pariossial.
St jean Pied de Port : ville citadelle.

16/8/1999

Aroué - Ostabat

Classé dans: — site admin @ 4:33 pm
Distance Durée Dénivellé
22 km 5 h 30 440 m

Difficulté : étape avec de petites montées
Itinéraire : étape bucolique dans les paysages du pays basque.
Curiosité : à Hiriburia, la stèle de Gibraltar qui marque symboliquement la réunion des 3 chemins venant du Puy en Velay, de Vézelay, et de Tours.
Ostabat-Asme ; traces d’anciens remparts, Ostabat était un lieu important pour les pélerins.

15/8/1999

Navarrenx - Aroue

Classé dans: — site admin @ 4:31 pm
Distance Durée Dénivellé
20 km 5 h 190 m

Difficulté : petite journée de randonnée pédestre.
Itinéraire : Castetnau-Camblong, Aroué. Nous passons du Béarn au pays basque.
Curiosité : Château de Mongaston.
Lichos : premier village basque rencontré.
Aroué : Eglise St etienne.

14/8/1999

Lucq de Béarn - Navarrenx

Classé dans: — site admin @ 4:29 pm
Distance Durée Dénivellé
10 km 2 h 30 190 m

Difficulté : très petite étape du fait de la visite de Pau
Itinéraire : Pau, Navarrenx. Nous sommes dans le Béarn
Curiosité : Pau, la ville, le panorama sur les Pyrénées.
Navarrenx, les remparts, la porte St Antoine, l’Arsenal.

13/8/1999

Moissac - Pau

Classé dans: — site admin @ 4:28 pm

Etape de transfert.

12/8/1999

Durfort - Lacapelette - Moissac

Classé dans: — site admin @ 4:25 pm
Distance Durée Dénivellé
18 km 4 h 45 200 m

Difficulté : petite étape sans difficulté.
Itinéraire : Durfort-Lacapelette, Moissac Etape bucolique avec arrivée sur les brods du Tarn près du confluent avec la Garonne.
Curiosité : Après la ferme Carbonnières, vue panoramique sur les 2 vallées. Avant Moissac, panorama sur la ville. A voir : le cloître, le porche et le portail. Autres curiosités l’église St Martin, le pont canal; etc.

11/8/1999

Montcuq - Durfort Lacapelette

Classé dans: — site admin @ 4:23 pm
Distance Durée Dénivellé
20 km 5 h 710 m

Difficulté : sans difficulté dans le Quercy Blanc
Itinéraire : Montcuq, Lauzerte
Curiosité :Montcuq : reste d’un donjon carré, vestige d’un château fort détruit par Louis XI.
Lauzerte : ancienne forteresse du XII siècle. A voir : maisons médiévales, les églises St Barthélémy et des Carmes.

10/8/1999

Labastide Murat - Vers

Classé dans: — site admin @ 4:21 pm
Distance Durée Dénivellé
26 km 6 h 30 230 m

Difficulté : Etape moyenne.
Itinéraire : Descente jusqu’au ruisseau Le Vers puis remontée sur le Causse pour rejoindre le vallon des ruisseaux la Rauze et le Vers. Continuation jusque Vers près du Lot.
Curiosité : Une complète journée de campagne à déguster.

9/8/1999

Rocamadour - Labastide Murat

Classé dans: — site admin @ 4:19 pm
Distance Durée Dénivellé
27 km 7 h 740 m

Difficulté : Etape un peu longue et vallonnée.
Itinéraire : sur le Causse avec des vallonnements.
Curiosité : Cauzou, Montfaucon et Labastide Murat.

8/8/1999

Martel - Rocamadour

Classé dans: — site admin @ 4:16 pm
Distance Durée Dénivellé
23 km 5 h 45 260 m

Difficulté : sans difficulté.
Itinéraire : en direction du sud sur le Causse, traversée de la Dordogne.
Curiosité : Magnifique vue sur le cirque de Montvalent avant de passer la Dordogne.
Montvalent, Rocamadour.

7/8/1999

St Denis les Martel - Martel

Classé dans: — site admin @ 4:13 pm
Distance Durée Dénivellé
7 km 30 mn 130 m

Difficulté : Aucune.
Itinéraire : Le long de la Dordogne puis montée sur le Causse pour atteindre Martel.
Curiosité : Le train touristique du Haut Quercy que nous empruntons.
Martel : son centre piétonnier médiéval, ses 2 enceintes fortifiées, l’église St Maur du XIII et XIV, le Palais de la Raymondie, le reptiland ( plus grande exposition de reptiles de France); Classé en 1994 “Site remarquable du goût".

22/5/1999

Abbaye de Senanque - Fontaine de Vaucluse

Classé dans: — site admin @ 5:11 pm
Distance Durée Dénivellé
15 km 3 h 45 310 m

Difficulté : petite étape.
Itinéraire : une dernière demi-journée de campagne vauclusienne. Nous sortons du Parc Régional du Luberon.
Curiosités : Panorama de l’abbaye de Senanque.
Fontaine de Vaucluse : la résurgence de la Sorgue, l’église N-D et de St Véran (crypte et sarcophage du VI), les ruines du château, ancienne papeterie.

21/5/1999

Pont Julien - Abbaye de Senanque

Classé dans: — site admin @ 5:09 pm
Distance Durée Dénivellé
18 km 4 h 30 440 m

Difficulté : aucune difficulté mais étape un peu plus longue si on tient compte de la visite des carrières.
Itinéraire : en partie dans la campagne aptoise et en partie dans les Monts du Vaucluse.
Curiosités : Pont Julien (an III avant J.C.).
Roussillon classée plus beau village de France avec ses falaises d’ocre, le village à structure de village perché avec ses maisons au façade de couleurs chaudes, etc.
Gordes : classé plus beau village de France, son château forteresse avec le musée Vasarely. A 1 km, le village des borie, constructions en pierre sèche.
L’abbaye cistercienne de Senanque au milieu des champs de lavande dans le vallon de la Sénancole.

20/5/1999

Bonnieux - Apt

Classé dans: — site admin @ 5:06 pm
Distance Durée Dénivellé
20 km 5 h 620 m

Difficulté : étape sans difficulté, un peu de dénivelé.
Itinéraire : on longe le Luberon dans le sens ouest est en empruntant le vallon de l’Aiguebrun puis on prend la direction nord pour gagner Apt par le plateau de Claparèdes.
Curiosités : Bonnieux est le type de village perché ; l’église Haute (retable en bois doré), vestiges de tours et des remparts du XIII, vieilles rues et demeures.
Le Prieuré de St Symphorien dont les origines remontent au XIème.
Sites d’escalade de Buoux.
Buoux : le fort (unique en Provence), la Baume du fort (tombes creusées dans le roc), l’église romane Ste Marie (XIIIe).
Apt : la vieille ville (hôtels particuliers, fontaines, vieilles rues, Tour des Remparts, chapelles, etc.) La Cathédrale basilique Sainte Anne (crypte des I et Xie, le trésor), la Tour de l’Horloge, le jardin public (arbres aux essences rares).
Capitale mondiale du fruit confit. Notoriété de sa faïence artisanale que l’on peut voir au Musée d’Histoire et d’Archéologie.

19/5/1999

Cucuron - Bonnieux

Classé dans: — site admin @ 5:04 pm
Distance Durée Dénivellé
21 km 5 h 30 350 m

Difficulté : petit dénivelé pour traverser le Petit Luberon.
Itinéraire : nous longeons le Grand Luberon sur une huitaine de kilomètres puis, passer la Combe de Lourmarain qui marque la limite entre le Petit et le Grand Luberon, nous traversons le Petit Luberon par la Combe du Sautadou.
Curiosités : traversée de Lourmarain classé “plus beau village de France” est le type de village de plaine du Luberon : le château (XVI), le beffroi, l’église St André. Traversée du Luberon par la Combe de Santadou. A découvrir la tour Philippe et le village gaulois.

18/5/1999

Saignon - Cucuron

Classé dans: — site admin @ 5:02 pm
Distance Durée Dénivellé
21 km 6 h 730 m

Difficulté : étape la plus difficile du parcours du fait de son dénivelé.
Itinéraire : traversée de la Montagne du Luberon ou du Grand Luberon.
Curiosités : vues sur le plateau de Caseneuve, les vallonnements de la Montagne Sans Nom et le Ventoux.
“Depuis le Mourre Negre (alt. 1125 m) belles vues circulaires sur la vallée d’Aigues jusqu’à la Méditerranée, les Alpes, le plateau de Canjuers, le Languedoc, la Camargue, le Ventoux, la Montagne de Lure, les Dentelles de Montmirail, les Monts du Vaucluse et la barre des Ecrins derrière le Cantadour” extrait Topo Guide GR 92.
Cucuron est représentatif du village provençal ; le donjon St Michel, les remparts, la Tour de l’Horloge, les vieilles maisons, le bassin de l’Etang, pièce d’eau pour alimenter 3 bassins, site archéologique, etc.

17/5/1999

Rustrel - Saignon

Classé dans: — site admin @ 4:58 pm
Distance Durée Dénivellé
16 km 4 h 30 350 m

Difficulté : petite étape sans difficulté.
Itinéraire : traversée du Colorado provençal et cheminement sur le plateau de Caseneuve.
Curiosités : Visite du Colorado provençal.
Vue sur le village médiéval en nid d’aigle de Viens avec de beaux remparts. Traversée de St Martin de Castillon. Le trajet s’effectue face au Luberon.

16/5/1999

Sault - Rustrel

Classé dans: — site admin @ 4:56 pm
Distance Durée Dénivellé
24 km 6 h 30 360 m

Difficulté : premier jour de notre randonnée avec une étape moyenne.
Itinéraire : après avoir longé le Plateau d’Albion, nous descendons vers Rustrel, porte du Colorado provençal, pour entrer en pays d’Apt La première moitié du parcours s’effectue à plus de 1 000 m.
Curiosités : la journée se passe en pleine nature et nous cheminerons dans des forêts de hêtres ou près de champs de lavande ou de polyculture, entre les Monts du Vaucluse et le Plateau d’Albion.
Depuis Lagarde d’Apt, commune du plateau, jolie vue sur l’alentour et sur St Pierre (1 256 m), point culminant des Monts du Vaucluse.
Rustrel : le château édifié au XVIème a été achevé en 1994.

22/8/1998

Pech - Cahors

Classé dans: — site admin @ 3:48 pm
Distance Durée Dénivellé
12 km 3 h 300 m

Difficulté : Sans difficulté comme d’habitude.
Itinéraire : Cahors.
Curiosité : Un dernier bol d’air pur. Arrivée sur Cahors, capital du Quercy dans un cadre original. A voir la cathédrale St Etienne, le pont Valentré, etc.

21/8/1998

Limogne-en-Quercy - Pech

Classé dans: — site admin @ 3:46 pm
Distance Durée Dénivellé
27 km 6 h 30 290 m

Difficulté : Etape un peu longue mais sans aucune difficulté.
Itinéraire : Varaire, Bach.
Curiosité : Une partie de campagne. La dernière de ce séjour.

20/8/1998

Cajarc - Limogne-en-Quercy

Classé dans: — site admin @ 3:44 pm
Distance Durée Dénivellé
18 km 4 h 30 350 m

Difficulté : Transfert en car jusque Cajarc et petite étape facile.
Itinéraire : Cajarc, Gaillac, Limogne en Quercy.
Curiosité : Cirque de falaises calcaires de Cajarc, A partir de Gaillac, on commence la traversée du Causse de Limogne.

19/8/1998

Livinhac-le-Haut - Figeac

Classé dans: — site admin @ 3:41 pm
Distance Durée Dénivellé
24 km 6 h 10 440 m

Difficulté : Encore une étape moyenne sans difficulté.
Itinéraire : Montredon, St Félix, Figeac.
Curiosité : Chapelle de Guirande, Eglise romane Ste Radegonde de St Félix, hors GR l’église de St Jean-Mirabel, Figeac, la ville la plus riche en maison du Moyen-äge.
A voir l’abbatiale St Sauveur, l’hôtel de la monnaie, l’hopital St Namphaise, etc.

18/8/1998

Conques - Livinhac-le-Haut

Classé dans: — site admin @ 3:39 pm
Distance Durée Dénivellé
23 km 6 h 45 530 m

Difficulté : Etape moyenne sans difficulté. Nous allons croire ou plutôt nous constatons que le chemin des étoiles est très facile.
Itinéraire : Decazeville, Livinhac le Haut.
Curiosité : Chapelle Sainte Foy et sa source miraculeuse, la chapelle St Roch, la ville industrielle de Decazeville.

17/8/1998

Espeyrac - Conques

Classé dans: — site admin @ 3:36 pm
Distance Durée Dénivellé
16 km 4 h 30 270 m

Difficulté : Etape très courte et très facile.
Itinéraire : Sénégres, St Marcel, Conques.
Curiosité : Visite de Conques.

16/8/1998

Estaing - Espeyrac

Classé dans: — site admin @ 3:34 pm
Distance Durée Dénivellé
24 km 6 h 45 510 m

Difficulté : Etape moyenne par excellence.
Itinéraire : Golinhac, Esperac.
Curiosité : Eglise de Golinhac, Eglise d’Esperac.

15/8/1998

St Côme d’Olt - Estaing

Classé dans: — site admin @ 3:31 pm
Distance Durée Dénivellé
19 km 4 h 45 430 m

Difficulté : Courte distance avec étape gourmande à l’arrivée
Itinéraire : Espalion, Bessuéjouls, Estaing.
Curiosité : On quitte l’Aubrac pour entrer dans le Rouergue. Point de vue depuis la statue de la Vierge N-D de Vernus, Eglise de Perse avant d’entrer à Espalion, Eglise St Pierre, joyau de l’art roman, le château et l’église d’Estaing. Beaucoup de traces des pèlerins de Conpostelle.

14/8/1998

Aubrac - St Côme d’Olt

Classé dans: — site admin @ 3:28 pm
Distance Durée Dénivellé
24 km 6 h 20 290 m

Difficulté : Encore une étape sans difficulté.
Itinéraire : Belvezet, St Chély d’Aubrac, St Côme d’Olt
Curiosité : Vestiges du château des seigneurs de Belvezet, calvaire du XVIe siècle à St Chély d’Aubrac, chapelle de la Buoisse et église paroissiale de St Côme d’Olt.

13/8/1998

Lasbros - Aubrac

Classé dans: — site admin @ 3:26 pm
Distance Durée Dénivellé
29 km 8 h 340 m

Difficulté : Etape longue mais sans aucune difficulté.
Itinéraire : Rientort d’Aubrac, Nasbinals, Aubrac.
Curiosité : Nous traversons une des parties les plus déshéritées du chemin de St Jacques avec des horizons dénudés.
A Nasbinals (Alt 1 180m) église romane du XIe siècle. Aubac havre de paix pour le pèlerin au Moyen Âge.

12/8/1998

St Alban sur Limagnolle - Lasbros

Classé dans: — site admin @ 3:24 pm
Distance Durée Dénivellé
21 km 5 h 45 420 m

Difficulté : Petite étape bucolique sans difficulté majeure.
Itinéraire : Les Estrets, Aumont Aubrac, La Chaze de Peyre.
Curiosité : A remarquer le granite porphyroïde, granit à mica blanc,etc. Nous entrons dans l’Aubrac, la partie la plus déhéritée du parcours. A voir l’église d’Estrets avec ses statues, l’Eglise Saint Etienne d’Aumont-Aubrac et ses chapiteaux ainsi que le vieux bourg. A La Chaze de Peyre voir l’église.

11/8/1998

La Clauze - St Alban sur Limagnolle

Classé dans: — site admin @ 3:21 pm
Distance Durée Dénivellé
22 km 6 h 30 370 m

Difficulté : Etape facile pour ce troisième jour de notre périple.
Itinéraire : Villeret-d’Apchier, Contaldès, Chanaleilles (hors GR), Le Rouget et St Alban sur Limagnole.
Curiosité : On va quitter le Gevaudan pour entrer dans les Monts de la Margeride. Eglise de Chanaleilles, la Chapelle St Roch, Le Rouget et ses grès rouges oligocènes, les ruines du château et le portail avant d’arriver à St Alban, l’église romane de St Alban.

10/8/1998

Le St Privas d’Allier - La Clauze

Classé dans: — site admin @ 3:17 pm
Distance Durée Dénivellé
24 km 7 h 830 m

Difficulté : Etape de difficulté moyenne.
Itinéraire : Rochegude (967m), Monistrol d’Allier (619m), Montaure (1022m), Sauges (960m),
Curiosité : Encore une journée culturelle et bucolique. Nous quittons le Velay pour monter sur la plateau du Gevaudan Nous éviterons sa célèbre bête. A voir la place forte de Rochegude et sa chapelle St Jacques, l’église romane de Monistrol d’Allier. A Sauges nous verrons La Tour des Anglais, la Collégiale Saint Médard et ses veilles maisons. A La Clauze (ville étape) est caractéristique des villages du Gevaudan.

9/8/1998

Le Puy-en-Velay - St Privat d’Allier

Classé dans: — site admin @ 3:14 pm
Distance Durée Dénivellé
22 km 5 h 45 570 m

Difficulté : Pas de difficulté majeure. C’est une étape de mise en jambe.
Itinéraire : St Christophe sur Dolaizon (908m), Montbonnet (1 108m), St Privat d’Allier
Curiosité : Beaucoup de choses à voir. La traversée du Puy-en-Velay par l’itinéraire qu’empruntaient les jacquets, l’entrée dans les monts du Velay et ses champs de lentilles, l’église et le château de St Christophe sur Dolaizon, la Croix de Roumouscoule, la chapelle St Roch, etc.

22/8/1997

Le Lac d’Issarlès - Mont Gerbier de Jonc - St Martial

Classé dans: — site admin @ 3:00 pm
Distance Durée Dénivellé
26 km 6 h 30 680 m

Difficulté : sans difficulté majeure. Une dernière bouffée de grand air.
Itinéraire : slalom entre les Sucs sans traversée de village ou de hameau. Nous quittons la Haute Loire pour entrer dans le département de l’Ardèche.
Curiosités : Uniquement les curiosités de la nature.
Des hauts plateaux que parcours le GR 3, à partir du lac d’Issarlès , émergent des sommets formés de culots et surtout d’aiguilles de lave, tel le Gerbier de Jonc, chauve et isolé qui se délimite en plaques instables, ces phonolithes qui sonnent sous les pas du promeneur. Le terme de “suc” est le nom générique des sommets de cette région. D’autres volcans, comme le Suc de Cherchemuse, sur le flans duquel le GR 3 passe à côté d’une carrière de pouzzolane, sont formés de roches scoriacées. Les orgues de basalte sont fréquentes.
Le GR 3 se termine au pied du Gerbier de Jonc à 1 400 m d’altitude, à la source traditionnelle de la Loire que l’on montre aux touristes dans une écurie. A juste titre, la carte IGN couvre de la mention “Sources de la Loire” un bassin de réception dont les filets d’eau se réunissent un peu plus bas . Il faut remarquer qu’à 2,5 km de ces sources, cette Loire naissante reçoit un gros ruisseau, l’Aigue Nègre, d’après IGN ou plutôt Aigeneyre, nom conforme au dialecte du pays ; ce ruisseau a déjà parcouru plus de 4 km après avoir pris naissance à 1 420 m d’altitude, a peu de distance du point de jonction des GR3-GR7. D’après les règles admises, sa vallée étant plus longue et en pente plus douce, l’Aigueneyre devrait être considérée comme le véritable fleuve. Mais il serait vain de chercher chicane à une tradition bien établie.
Au Gerbier de Jonc, la crête parcourue par la D 378 forme la ligne de partage des eaux entre l’Océan et la Méditerranée.

21/8/1997

Goudet - Lac d’Issarlès

Classé dans: — site admin @ 2:59 pm
Distance Durée Dénivellé
23 km 6 h 20 630 m

Difficulté : sans difficulté.
Itinéraire : Eglise romane et château du XI siècle d’Arlempes.
Curiosités : Le lac d’Issarlès situé entre le volcan de Cherchemuse et le Haut-Mont, est dû à l’explosion d’une énorme poche de gaz contenue dans le magma au cours de la toute dernière phase du volcanisme vellave et cela sans aucun écoulement de lave.
Le lac d’Issarlès : le lac forme un ovale régulier de 5 km de tour pour une superficie de 92 ha et sa profondeur atteint 134 m. De petits torrents intermittents remplissent ce cratère d’explosion et le plan d’eau est à une altitude de 1 000 m. Il n’a aucune communication avec la Loire toute proche qui coule à 100 m en contrebas.
L’Electricité de France utilise discrètement ce réservoir pour alimenter l’usine hydroélectrique de Montpezat. Elle règle le niveau du lac à 1 005 m d’altitude.

20/8/1997

Le Puy-en-Velay - Goudet

Classé dans: — site admin @ 2:57 pm
Distance Durée Dénivellé
24 km 6 h 45 760 m

Difficulté : étape avec des vallonnements.
Itinéraire : en suivant le cours de la Loire. Coubon, Chadron, St Martin de Fugères, Goudet.
Curiosités : Au départ du Puy en Velay, découverte du panorama sur l’ensemble du bassin. Au-delà de la ville, vers le nord-ouest, la montagne Denise (relais de télévision) avec en avant plan, la petite falaise de la Croix de Paille et ses orgues de basaltes ; un peu plus loin le château de Polignac et son donjon puis, en allant vers la droite, toujours au nord, le vaste plateau basaltique de la plaine de Rome.
Ce paysage est extrêmement parlant pour un géologue. La Denise est un volcan complexe dont la partie centrale est formée de scories, la Croix de Paille représentant un “neck", c’est à dire une vaste cheminée volcanique remplie de basalte dont les orgues sont célèbres (les orgues d’Espaly).
Les vastes plateaux tubulaires, comme celui de la plaine de Rome, représentant des coulées de basalte épanchées autrefois dans le fond des vallées. Toutes les pentes douces situées en bas de ces plateaux sont formées par des sédiments tendres, marnes et calcaires lacustres d’âge oligocène.
Les rochers Corneille et Saint Michel représentent, sans doute, des “necks” formés par une brèche volcanique très particulière due à un volcanisme sous-lacustre.

19/8/1997

Vorey - Le Puy-en-Velay

Classé dans: — site admin @ 2:55 pm
Distance Durée Dénivellé
23 km 5 h 30 500 m

Difficulté : peu difficile. Un diverticule de 280 m.
Itinéraire : Lavoute sur Loire, les hameaux de Rachat et Chanceaux, Le Puy-en-Velay.
Curiosités : Donjon et ruines du château de Polignac. Magnifique vue sur Le-Puy-en-Velay. Visite du Puy-en-Velay.
Le Puy-en-Velay : du celtique pnich ou pnech (montagne, sommet) qu’on retrouve dans beaucoup de nom de lieu-dit ainsi le Puy-en-Velay ou le Puy-Notre-Dame, Civitas vellavorum et Anicium chez les anciens, Podium au Moyen Age, capitale de l’ancien Velay, aujourd’hui chef-lieu de la Haute-Loire.
Au centre, la vieille ville avec ses rochers Saint-Michel et Corneille qui domine la ville avec sa statue colossale de la vierge. Magnifique cathédrale de style roman.
Patrie de Clément IV, du cardinal de Polignac ; en 1130,un concile tenu au Puy y proclama pape Innocent II ; en 1381, un autre concile y délibéra sur l’hérésie des Albigeois.
Le GR 65, le chemin de Saint Jacques de Compostelle, a son point de départ sur la place du Plot.

18/8/1997

Sarlanges - Vorey

Classé dans: — site admin @ 2:53 pm
Distance Durée Dénivellé
23 km 5 h 45 530 m

Difficulté : facile et courte étape.
Itinéraire : Retournac, Changeac et Vorey
Curiosités : Depuis Diou, nous avons suivi les plus hautes crêtes qui dominent la vallée de la Loire. A partir de Retournac, le sentier longe de près la vallée qui présente tantôt des gorges encaissées, tantôt des dépressions plus ou moins larges comme au Puy en Velay ou à Vorey.
Descendant à plusieurs reprises vers le cours de la Loire puis remontant sur le plateau, l’itinéraire est très accidenté jusqu’au lac d’Issarlès. C’est à Retournac que nous aurons l’impression de quitter le Forez pour entrer en Velay.
Dans le Velay, le volcanisme a modifié la nature des sols : les coulées de lave furent assez fluides pour se répandre en larges nappes, aujourd’hui décomposées et devenues de hauts plateaux.
Voilà pourquoi le randonneur, suivant le GR 3, remonte du fond des gorges de la Loire par des pentes sauvages et rocailleuses auxquelles la forêt s’accroche, puis débouchant sur le plateau à 800 m ou 1 000 m d’altitude, il est surpris de voir de grandes étendues cultivées où les moissonneuses travaillent au mois d’août et de retrouver des fermes et des hameaux pleins de vie.
Ces terres volcaniques sont beaucoup plus fertiles que les sols granitiques des Monts du Forez et, de plus, l’influence méridionale adoucit le climat pendant les mois d’été. Plus haut, lorsque le GR 3, au-delà du lac d’Issarlès dépasse l’altitude de 1 200 m, les champs cultivés font place aux pâturages et aux forêts de résineux.

17/8/1997

Estivarelles - Sarlanges

Classé dans: — site admin @ 2:52 pm
Distance Durée Dénivellé
28 km 7 h 30 680 m

Difficulté : étape moyenne mais longue le matin.
Itinéraire : Traversée d’Apinac, de Leignecq (village pendant de celui de Montarcher), de Valprivas, de Chäles et Sarlanges. On rencontre de nouveau la civilisation.
Curiosités : toujours le plateau du Forez en suivant la vallée de l’Andrable. Village de Leignecq sur son promontoire. Avant Valprivas, nous entrons dans le département de la Haute-Loire.

16/8/1997

Col de Baracuchet - Estivarelles

Classé dans: — site admin @ 2:49 pm
Distance Durée Dénivellé
25 km 6 h 45 280 m

Difficulté : étape facile
Itinéraire : sur le plateau du Haut Forez qui s’abaisse progressivement. Région toujours boisée jusqu’au promontoire de Montarcher. Ensuite les prairies et les cultures pauvres alternent avec les bois.
Curiosités : Traversée des villages de Férréol (source de la petite rivière l’Andrable dont nous allons suivre la vallée sur 35 km), du village de Montarcher (ancien village fortifié construit sur un promontoire. Vaste panorama vers le Velay, le Vivarais, le Pilat et la plaine du Forez. Au sud, on voit le piton de Leignecq où nous passerons demain.

15/8/1997

Col de la Loge - Col de Baracuchet

Classé dans: — site admin @ 2:47 pm
Distance Durée Dénivellé
28 km 7 h 590 m

Difficulté : étape à plus de 1 200 m avec passage au point le plus haut de la randonnée ; le sommet de Pierre sur Haute à 1 634 m. Etape longue mais sans difficulté.
Itinéraire : La ligne de crête des monts du Haut Forez au milieu des bruyères.
Curiosités : Magnifique panorama. A l’ouest le Puy de Dôme prolongé par les Monts Dore. Au sud, les monts du Velay : Lizieux, Meyzenc, Gerbier de Jonc. A l’est, la plaine du Forez avec ses étangs et ses collines. Les chalets du plateau portent le nom de jasseries en Forez et burons en Auvergne. Elles fournissent un fromage renommé ; la fourme d’Ambert ou de Montbrisson.

14/8/1997

Chabreloche - Col de la Loge

Classé dans: — site admin @ 2:45 pm
Distance Durée Dénivellé
26 km 7 h 30 1 240 m

Difficulté : une belle étape. La plus sportive de la randonnée (attention : déjeuner à 17 km du départ).
Itinéraire : une journée de pleine nature. Traversée des hameaux de La Fortie et La Chamba.
Curiosités : on quitte les monts du bourbonnais pour rencontre les monts du Forez. C’est dans les environs du couvent de l’Ermitage et dans la forêt d’Aubusson qu’on trouve les sapins d’une taille exceptionnelle.

13/8/1997

La Loge des Gardes - Chabreloche

Classé dans: — site admin @ 2:43 pm
Distance Durée Dénivellé
24 km 6 h 640 m

Difficulté : étape sans difficulté particulière et peu longue.
Itinéraire : traversée des villages de Rathier, St Pierre La Prugne et Chabreloche.
Curiosités : au départ, on gravit les Pierres du Jour (alt 1 164 m) qui est le point culminant des Monts de la Madeleine. Puis on passera des Monts de la Madeleine aux Monts des Bois Noirs avec comme point culminant le Puy Montoncel (alt 1 280 m) que nous gravirons pour admirer un magnifique panorama.
A ne pas manquer la magnifique vue sur le Puy de Dôme lors de la descente sur Chabreloche.
Le GR 3 est tantôt dans le département de la Loire, tantôt dans le département du Puy de Dôme.

12/8/1997

Arfeuilles - La Loge des Gardes

Classé dans: — site admin @ 2:39 pm
Distance Durée Dénivellé
26 km 7 h 1 000 m

Difficulté : étape moyenne, passage à 1 000 m et nuit à 1 000 m.
Itinéraire : étape de la montagne bourbonnaise, massif qui est compris entre les vallées de la Loire (à gauche en regardant vers le sud) et de l’Allier (à droite). Ce massif comprend 2 chaînons parallèles orientés nord-sud et séparés par le profond sillon de la Bresbe que nous avons déjà rencontrée.
A l’ouest, nous avons les Bois Noirs avec comme point culminant le Puy Montoncel et qui se prolongent par les monts du Forez. A l’est, nous trouvons les Monts de la Madeleine soit la branche GR 3A qui revient sur le Puy Montoncel.
C’est une étape au dénivelé conséquent. Traversée du village de la Verrerie qui doit son nom à la présence d’artisans verriers venus d’Europe centrale aux XVIe et XVIIe siècles et qui utilisaient le bois abondant pour chauffer les fours.
Curiosités : Cascade de la Pisserote. Le sommet de la Pierre Charbonnière (alt. 1 027 m) qui doit son nom aux bûcherons qui fabriquaient le charbon de bois. Vue sur toute la montagne bourbonnaise, la vallée de la Loire, les Monts du Lyonnais et les Monts d’Auvergne. Par temps clair, la chaîne des Alpes sert de toile de fond. Peu avant l’arrivée à l’étape, dans le bois du curé et sur le chemin ayant pour nom “chemin de Saint Jacques” on peut voir des pierres druidiques.

11/8/1997

Bert - Arfeuilles

Classé dans: — site admin @ 2:36 pm
Distance Durée Dénivellé
28 km 7 h 700 m

Difficulté : étape longue mais sans difficulté particulière.
Itinéraire : cheminement dans le bocage avec un habitat dispersé. Traversée du village de Chatelus et arrivée à Arfeuilles.
Curiosités
: quelques belles vues sur la campagne. Traversée de la route nationale 7.
Arrêt Midi : près de Saint Pierre.

10/8/1997

Saligny sur Roudon - Bert

Classé dans: — site admin @ 2:34 pm
6 h 45
Distance Durée Dénivellé
26 km 500 m

Difficulté : léger vallonnement sans difficulté particulière.
Itinéraire : en direction du sud dans la campagne et le bocage.
Curiosités : Panorama depuis le Puy St Amboise. Vue sur la campagne bourbonnaise. Traversée de Montcombroux les Mines ; Ancien village minier.
Bert : village étape. Eglise des X et XI siècle.
Arrêt Midi : après le château de Seu.

9/8/1997

Diou - Saligny sur Roudon

Classé dans: — site admin @ 5:38 pm
Distance Durée Dénivellé
12 km 2 h 45 102 m

Itinéraire : dans la plaine du Bourbonnais. Chemin de campagne au milieu du bocage.

Curiosités : promenade dans le bocage. La jolie rivière le Roudon qui est un affluent de la Loire.

24/8/1996

Les Guerreaux - Paray Le Monial

Classé dans: — site admin @ 5:31 pm

Itinéraire : Rigny sur Arroux, Paray le Monial.

Curiosités : Une dernière bouffée de campagne charolaise, Canal du Centre, Basilique de Paray Le Monial.

23/8/1996

Grury - Les Guerreaux

Classé dans: — site admin @ 5:30 pm

Itinéraire : Dans la campagne charolaise. Traversée des villages de Chizeuil, Les Guerreaux.
Nous abandonnons le GR 13.

Curiosités : Panorama, campagne bucolique.

22/8/1996

Toulon sur Arroux - Grury

Classé dans: — site admin @ 5:29 pm

Itinéraire : on ne traverse que des hameaux dans une campagne vallonnée. Nous quittons provisoirement la vallée de l’Arroux.

Curiosités : Mont Dardon : ancien oppidum, table d’orientation et magnifique panorama. Château de Montperroux.

21/8/1996

Uchon - Toulon sur Arroux

Classé dans: — site admin @ 5:27 pm

Itinéraire : Traversée des villages : La Tanière, Dettey, Toulon sur Arroux.

Curiosités : Signal d’Uchon (site de rochers), joli panorama de la vallée de l’Arroux et du Morvan, église romane de La Tanière, le village perché de Dettey avec son église romane, temple tibétain de Plaige.
A toulon sur Arroux, pont à 13 arches de 1140 et sa légende. Eglise classée, maison de bois et vieux quartier.

20/8/1996

Autun - Uchon

Classé dans: — site admin @ 5:26 pm

Itinéraire : Fragny, Bière, Les Grands Champs

Curiosités : Dernier aperçu du Morvan.
Uchon : monastère orthodoxe, église romano-gothique, oratoire du XVI en granit, statues anciennes et ruines d’un château féodal.

19/8/1996

Brion - Autun

Classé dans: — site admin @ 5:25 pm

Itinéraire : Guénand, Croix de la Libération et Autun

Curiosités : Vues sur la vallée de l’Arroux, Croix de la Libération et visite d’Autun (Cathédrale Saint-Lazare (début du XII), vestiges romains et les portes Saint André et d’Arroux.

18/8/1996

Glux en Glenne - Brion

Classé dans: — site admin @ 5:24 pm

Itinéraire : Nous quittons le Morvan pour entrer dans l’Autunois et suivre la vallée de l’Arroux que nous emprunterons, en partie, jusqu’à la fin de la randonnée.
Traversée de Crometey, Laizy et Brion

Curiosités : Mont Beuvrey (810 m) et oppidum de Bibracte.

17/8/1996

Anost - Glux en Glenne

Classé dans: — site admin @ 5:23 pm

Itinéraire : Peu de villages traversées : Bussy et Athez.
Cœur du Morvan avec la forêt du Folin et de Saint Prix.

Curiosités : Point culminant de la randonnée de cet été Le Haut Folin 901 m.

16/8/1996

Gouloux - Anost

Classé dans: — site admin @ 5:22 pm

Itinéraire : Traversée de hameaux ou de villages.
Settons, Chevigny, Grosse, La Chaise et Anost.

Curiosités : Journée nature.
Lac des Settons et forêt domaniale d’Anost
Le site d’Anost (hémicycle de montagnes boisées) ainsi que son église du XII.

15/8/1996

Marigny l’Eglise - Gouloux

Classé dans: — site admin @ 5:21 pm

Itinéraire : Essentiellement en forêt en longeant la vallée de la Cure.
Traversée de hameaux uniquement.

Curiosité : en fin de parcours, le saut du Gouloux sur la rivière de la Cure.

14/8/1996

Foissy les Vézelay - Marigny l’Eglise

Classé dans: — site admin @ 5:19 pm

Itinéraire : A proximité ou dans la vallée de la Cure. Nous sommes dans le Morvan.
Villages traversés : Pierre Perthuis, Cure, Saint André en Morvan, Chastellux sur Cure et Marigny l’Eglise.

Curiosités : Site naturel de la roche percée.
Pierre Perthuis : porte fortifié, pont sur la Cure, vues sur les gorges de la Cure et sur Vézelay.
Depuis la statue Notre-Dame de Lumière, panorama sur la Cure et le village.
Cure : siège d’une ancienne abbaye.
Saint André en Morvan : Curieuse nativité dans l’église.
Chastellux sur Cure : Château et vue sur le lac de Crescent.
Lac de Crescent : barrage édifié de 1930 à 1933 pour réguler le débit de la Seine et produire de l’électricité.
Marigny l’Eglise : Eglise des XII et XV.

13/8/1996

Givry - Foissy les Vézelay

Classé dans: — site admin @ 5:17 pm

Itinéraire : En partie dans la vallée du Cousin puis la Vallée de la Cure. A partir de Vézelay entré dans le Parc naturel régional du Morvan.
Traversée des villages : Givry, Domecy sur le Vault, Nanchèvre, Saint Père, Vézelay et Foissy les Vézelay.

Curiosités : Givry est l’antique Gibriacum, église en partie romane.
Domecy sur le Vault : village pittoresque en partie abandonné.
Saint Père : église du XIII avec porche à trois ouvertures de style flamboyant. Bénitier en bronze.
Vézelay : Basilique Sainte Madeleine du XII ; une des plus belles églises romanes de France.
Saint Bernard y prêcha la deuxième croisade.
Maison natale de Théodore de Bèze ; un des propagateurs de la religion calviniste.
Fontaines salées : ruine des thermes gallo-romaines.

12/8/1996

Cravant - Givry

Classé dans: — site admin @ 5:16 pm

Itinéraire : en suivant la vallée de la Cure jusqu’au confluent du Cousin.
Traversée des villages d’Accolay, Bessy sur Cure, Arcy sur Cure, Nailly, Saint Moré, Voutenay sur Cure, Blannat et Givry.

Curiosités : magnifique vue sur la Cure.
Accolay : église du XII, flottage du bois, Les joutes d’Accolay.
Côte 205 : vue sur la vallée de la Cure, le champ Cora (site préhistorique de la fin de l’âge du bronze, sur les villages de Saint Moré et Nailly par temps clair à l’horizon se profile la colline de Vézelay.
Saint Moré : église du XVI et château des XVI et XIX.
Contournement de la muraille du camp Cora.
Voutenay sur Cure : église du XII.
Blannay : restes d’enceinte fortifiée.

11/8/1996

Auxerre - Cravant

Classé dans: — site admin @ 5:13 pm

Itinéraire : dans la vallée de l’Yonne en traversant le vignoble.
Traversée des villages de Vaux, Champs sur Yonne, Irancy et arrivée à Cravant au confluent de l’Yonne et de la Cure.

Curiosités : Magnifiques vues sur l’Yonne.
Au départ d’Auxerre : vestiges de la voie Agrippa construite vers l’an 19 avant J-C qui reliait Lyon à Boulogne sur Mer.
Eglise du XIII de Champs sur Yonne.
Détour pas Saint Bris le Vineux : Eglise du XIII, Château, vieilles maisons

Village pittoresque.
Cravant : vestiges des fortifications, maisons anciennes.