6/7/2005

La Colle-Saint-Michel – Annot

Classé dans: — site admin @ 8:22 pm

C’est déjà la dernière étape de ce trek dans une région très agréable et ensoleillée.
Peu de dénivelé au programmes de la matinée.
L’arrivée est prévue pour midi ; l’objectif étant de prendre le train des Pignes en début d’après-midi.
Descente jusqu’à Méailles avant de remonter jusqu’au col d’Argenton en traversant une châtaigneraie.
Instant émotion, la descente sur Annot s’effectue en empruntant une voie romaine qui reste dans un état étonnant.
Un excellent déjeuner dans un restaurant Logis de France d’Annot nous permet d’apprécier la bonne chair après quelques repas moins gastronomiques.

5/7/2005

Tartonne – La Colle-Saint-Michel

Classé dans: — site admin @ 8:20 pm

C’est encore une belle et longue étape pour aujourd’hui avec presque 9 heures de marche et deux dénivelés.
La montée au col de Séoul s’effectue dans un paysage agréable et sans difficulté particulière.
Ensuite c’est une longue promenade dans la vallée passant par Château Garnier, Thorame-Basse pour descendre jusqu’à 1053 m. Un raidillon de plus de 500 m de dénivelé mène au lieu-dit le Fontanil.
Après un cheminement le long de la crête, le gîte de La Colle-Saint-Michel est atteint.
Pour une fois, il y a du monde dans le gîte-auberge qui héberge un groupe pratiquant la descente de canyon.

4/7/2005

Digne-les-Bains – Tartonne

Classé dans: — site admin @ 8:19 pm

C’est une très longue étape qui nous attend aujourd’hui. Elle est annoncée pour 10 heures de marche et nous l’effectuerons en un peu moins de 9 heures, inclus une pose limitée à ½ heures pour le repas.
Le départ s’effectue à 6 heures pour profiter de la fraîcheur matinale et du fait de la longueur de la marche de la journée.
La sortie de Digne-les-Bains est sportive avec un premier dénivelé pentu de plus de 350 m. Ensuite la montée est plus douce pour atteindre le Pas d’Entrages 300 m plus haut. Première courte pose à Entrages, avec des cantonniers pour qui c’est l’heure du casse-croûte.
Peu après la sortie du village, le chemin rejoint la Voie Impériale dont le parcours sera commun pendant presque 3 kilomètres jusqu’au col de Pierre-Basse. Le chemin continue ensuite le long de la Montagne de Coupe avec un soleil qui commence à se cacher derrière quelques nuages.
Le repas est rapidement pris à la maison forestière du Serre avec un ravitaillement en eau bien venu.
Maintenant, il faut rejoindre au plus vite le Pas de la Faye (1702 m) car les prémices d’un temps orageux s’annoncent à l’horizon dans la direction de Digne.
La montée est très agréable dans la forêt avec des échappées sur Digne-les-Bains au loin.
Les nuages couvrent maintenant toute la montagne mais je profite néanmoins d’une courte trouée de soleil en franchissant le Pas de la Faye. La pause sera très courte. Dès le début de descente, l’orage éclate. Pendant plus d’une heure, une pluie battante inondera le chemin avec la foudre qui tombera à plusieurs reprises sur le flanc de la montagne.
Entièrement mouillé, au bas de la descente, le soleil séchera mes vêtements tout au long de la route forestière qui permet de rejoindre le village de Tartonne.

Le gîte m’ouvre exceptionnellement ses portes car le propriétaire a vendu son affaire. Ce fut une très belle étape malgré l’orage.

3/7/2005

Thoard – Digne-les-Bains

Classé dans: — site admin @ 8:18 pm

C’est une petite étape pour aujourd’hui ; 4 heures 30 de marche selon le topo-guide. Du fait que les journées sont chaudes, le départ s’effectue vers 7 heures avec pour objectif d’arriver pour le repas à Digne.
Montée jusqu’au col de Croix pour rejoindre la ligne de crête à partir du lieu-dit Le Darau.
La vue est splendide tout au cours du cheminement sur la crête.
Après l’Andran, s’amorce la descente sur Digne-les-Bains qui se montre à mi-pente.
Le chemin est au flanc de montagne dans la dernière partie avant d’entrer en ville.
La ville est décorée pour la venue du Tour de France dans 3 semaines.
Le gîte est très grand et je suis le seul résident pour la nuit.

2/7/2005

Saint Geniez – Thoard

Classé dans: — site admin @ 8:16 pm

Si le temps de marche est moins important que l’étape précédente, néanmoins presque 6 heures, c’est un parcours avec une montée et deux descentes.
La première descente est rapide au travers des prairies puis le bois pour la partie la plus pentue. Le GR emprunte ensuite un chemin de fond de combe pour atteindre le col de Mounis.
Première personne rencontrée sur le chemin depuis le départ de Sisteron, un homme qui badigeonne certains arbres avec une sorte de glu contenant des insecticides pour soigner les sangliers.
Le chemin se poursuit sur la crête de la forêt domaniale du Vanson, pour ensuite conduire dans la vallée jusqu’ Thoard. Les derniers 3,5 Km sont pénibles car en plein soleil sur une route goudronnée ; heureusement sans circulation.
Gîte municipal très bien tenu où 2 personnes séjournent pour des randonnées circulaires.

1/7/2005

Sisteron – Saint Geniez

Classé dans: — site admin @ 8:13 pm

Après avoir franchi la Durance, le sentier s’élève aussitôt flanc de la Montagne de la Baume. Passé la cluse, le chemin se poursuit en montée jusqu’ la ferme la Colia.
Le parcours se poursuit en balcon avec des vues splendides sur l’aire de jeux du lendemain.
Etape Saint Geniez ; petit village qui n’est animé que l’été.
C’est une très bonne journée de mise en jambe avec 6 h 30 de marche pour un dénivelé d’environ 800 m.